16 juillet

Journée mondiale des serpents

16 juillet 622

la Mosquée du Prophète.

16 juillet 622 Persécuté par des tribus arabes polythéistes mecquoises qui ne croient pas à la conversion à un dieu unique, Mahomet dont la tête est mise à prix quitte la Mecque pour se réfugier à Yathrib, la future Médine. C’est à partir de cette ville, rebaptisée Madinat al-Nabî (« ville du prophète »), qu’il va diffuser son message religieux à toute la péninsule arabique. Pour les musulmans, le départ de Mahomet marque le début de l’ère musulmane. Cet épisode fondateur prendra le nom d’Hégire, du mot arabe « hijra » qui signifie « émigration ». (L’Internaute histoire) 16 juillet 622 Mahomet quitte La Mecque pour Médine avec ses fidèles et crée le premier État islamique de l’Histoire. C’est l’Hégire, date fondatrice du calendrier musulman. Si l’année est certaine, le jour est, lui, fixé par la tradition. Point de départ du calendrier officiel de la troisième grande religion monothéiste, l’événement nécessitait une précision chronologique. Chroniques de la lettre de l’événement

16 juillet 1212

16 juillet 1212 Les chrétiens espagnols conduits par les seigneurs Sanche VII de Navarre, Pierre II d’Aragon et Alphonse VIII de Castille battent les musulmans almohades en Andalousie. Près de 60 000 soldats arabes trouvent la mort dans les combats. Pour les catholiques, cette éclatante victoire marque une grande progression dans la reconquête de l’Espagne occupée par les musulmans depuis le VIIIème siècle. La bataille de Las Navas de Tolosa signe la fin de l’Espagne almohade et annonce le déclin de l’empire arabe en Espagne. (L’Internaute histoire) – Wikipédia

16 juillet 1394

Charles VI

16 juillet 1394 Le roi de France Charles VI, (lien biographie sur histoire en ligne) dit « le Fou », décrète l’expulsion de tous les juifs  « sans exception ni privilège ». C’est la troisième fois que les juifs sont expulsés de France depuis le début du siècle (1306 et 1322). Ils sont rendus responsables de la famine, de la misère et même de la folie du roi… Les Parisiens les flagellent en place publique. Le roi et la reine de France leur donnent jusqu’au 3 novembre pour regagner les frontières du royaume. Il n’existera plus de communautés juives en France jusqu’au XVIème siècle. (L’Internaute histoire)

16 juillet 1639

16 juillet 1639 Exaspérée par l’empilement de nouvelles taxes destinées à soutenir l’effort de guerre, la population de Normandie s’agite. Lorsque la décision de rétablir la gabelle dans cette région est annoncée, les habitants d’Avranche décident de se rebeller et assassinent un agent du fisc. C’est le début de la révolte des va-nu-pieds qui va secouer la Normandie pendant plusieurs mois, notamment dans les villes d’Avranche, Rouen ou Bayeux. Face aux dépenses engendrées par la guerre de Trente ans, de nombreuses révoltes et jacqueries ont éclaté en France depuis 1635, mais l’action des va-nu-pieds prend de l’ampleur. Richelieu adopte alors la stratégie de la force et donne des pouvoirs exceptionnels à Gassion ou encore Séguier pour écraser les insurgés. Les violences prendront fin en janvier suivant. (L’Internaute histoire) – Wikipédia – source image

16 juillet 1723

16 juillet 1723 Naissance du peintre britannique Joshua Reynolds (1723-1792) spécialiste du portrait. Il fut le premier président de l’Académie Royale (Royal Academy). (Wikipédia)

Lien sur ses œuvres

Peinture et poésie (lien)

16 juillet 1746

Le père jésuite et astronome Giuseppe Piazzi désignant de l’index le fruit de sa découverte.

16 juillet 1746 Naissance de l’astronome et ecclésiastique italien Giuseppe Piazzi. (1746-1826). Il créa l’observatoire de Palerme, découvrit l’astéroïde Cérès, le premier astéroïde connu, et démontra le mouvement relatif des étoiles par rapport au Soleil. Il est décédé le 22 juillet 1826. L’astéroïde (1000) Piazzia a été nommé en son honneur, de même qu’un présumé cratère sur Cérès. (source les éphémérides d’Alcide dans les signets de Diane) Allons plus loin ! L’évolution des galaxies par Françoise Combes (chercheur) dans Interstices (lien)

16 juillet 1796

26 juillet 1796 16 juillet 1796 Naissance du peintre français Jean-Baptiste Camille Corot (1796-1875). Il commence sa carrière de peintre en intégrant l’atelier d’Achille Etna Michallon, qui meurt peu après, puis en se formant auprès de Jean Victor Bertin. Il part ensuite en Italie afin de se perfectionner. Il sillonne la France et peint de nombreux paysages ainsi que des monuments. À partir de 1850, il devient populaire et son talent est enfin reconnu. Il s’intéresse au thème du souvenir et peint des toiles très appréciées du public. À la fin de sa carrière, il gagne beaucoup d’argent et n’hésite pas à en donner une grande partie aux plus démunis ainsi qu’à ses amis. Il meurt à Paris en 1875. L’Internaute histoire

16 juillet 1796 Naissance  du peintre et graveur français Jean-Baptiste-Camille Corot (1796-1875) choix d’œuvres

choix d’œuvres Bernadette Couturier en 2010 (lien image plus grande)

Rebecca (1839) Jean-Baptiste-Camille Corot Woman with a Pearl Jean-Baptiste-Camille Corot Jeune Fille avec une Grande Coiffe (1835) Jean-Baptiste-Camille Corot

Une matinée, danse des nymphes (1850) œuvre commentée musée Orsay

Saules au bord de l’eau (vers 1855) œuvre commentée musée Orsay

La levée des filets (1871) œuvre commentée musée Orsay

Jean-Baptiste Camille Corot – La Liseuse – vidéo (1 minute)

Corot dans la lumière du Nord – vidéo (3 minutes)

Peinture et poésie (lien)

15 – 16 ou 17 juillet 1801 ?

Allégorie sur le Concordat de 1801. Tableau d’époque

16 juillet 1801 A 2h du matin, Napoléon Bonaparte et Pie VII signent le Concordat à Paris. Le texte déclare la religion catholique « religion de la grande majorité des citoyens français » et abolit la loi de 1795 séparant l’Église de l’État. En contrepartie, le Saint-Siège reconnaît le Consulat et accepte que les évêques soient nommés par le Premier consul, Napoléon Bonaparte. La signature du Concordat met fin à 10 ans de querelles entre le Vatican et la France, et assure le retour de la paix religieuse dans le pays. Le Concordat sera promulgué le 8 avril 1802 et Pie VII sacrera Napoléon empereur en 1804. (L’Internaute histoire)

15 juillet 1801 – Signature du Concordat : Le Saint-Siège reconnaît la République française. » – Signature du Concordat entre la France et le Saint-Siège, le 15 juillet 18011, musée de l’Histoire de France (Versailles) Wikipédia Le 13 juillet, Bonaparte désigne son frère Joseph et le conseiller d’État Emmanuel Cretet pour signer, avec Bernier, le Concordat jugé prêt. L’annonce du traité est prévue pour le grand dîner du 14 juillet aux Tuileries. Mais le document présenté à la signature n’est pas celui prévu. Durant dix-neuf heures, les signataires retravaillent le texte. Un obstacle demeure, sur la liberté d’exercice public du culte. Malgré la colère de Bonaparte au dîner du 14, les négociations reprennent le 15 juillet, de midi à minuit. Joseph Bonaparte trouve la formule acceptable par tous : «Son culte sera public, en se conformant au règlement de police que le gouvernement jugera nécessaire pour la tranquillité publique» (art. 1er). Le Concordat est signé. Ratifié par le pape le 15 août 1801 le Concordat est annoncé le jour même par une bulle. Bonaparte ratifie le Concordat le 8 septembre 1801 L’histoire par l’image

Le Concordat est signé le 17 juillet 1801 (28 messidor an IX). Joseph Bonaparte représente le gouvernement français, Consalvi représente le pape. vikidia

16 juillet 1802

16 juillet 1802 Arrêté consulaire du 27 messidor an X (16 juillet 1802), Pierrefitte-sur-Seine, Archives nationales. L’arrêté consulaire du 16 juillet 1802, reproduit ici, est un projet manuscrit signé par Bonaparte qui rétablit l’esclavage en Guadeloupe, où il avait été aboli en 1794. voir page 9 du dossier pédagogique qui est sur ce lien document pdf de l’exposition Napoléon

16 juillet 1872

16 juillet 1872 Naissance de l’explorateur polaire norvégien Roald Engelbregt Gravning Amundsen (1872-1928) qui a été le premier homme à atteindre le pôle Sud. 16 juillet 1872 Roald Amundsen, explorateur polaire norvégien, véritable héros national en son pays, voit le jour à Borge (près d’Oslo). Dans sa course folle avec l’Anglais Scott (1910-12) pour la conquête du pôle Sud, il usa à merveille de ses traineaux à chiens, filant sur la banquise antarctique pour atteindre le point magnétique en 56 jours (94 avec le retour), y plantant le drapeau rouge à croix bleue le 14 décembre 1911. Il disparut tragiquement lors d’un vol en hydravion, au cours d’une mission de sauvetage en juin 1928, vraisemblablement au-dessus de la mer de Barents. (sources les éphémérides d’AlcideWikipédia et L’Internaute histoire

16 juillet 1880

16 juillet 1880 Emily Stowe (1831-1903) devient la première femme à pratiquer la médecine au Canada. Elle dut aller étudier à New York parce qu’aucune école canadienne ne voulait l’accepter. Elle revint pratiquer à Toronto. (Les éphémérides d’Alcide)

16 juillet 1896

Edmond de Goncourt (à gauche) avec son frère Jules

16 juillet 1896 Décès (dans la maison d’Alphonse Daudet) de l’écrivain français Edmond Huot de Goncourt (1822-1896) dont la famille est originaire de Goncourt en Haute-Marne d’où son nom. Une partie de son œuvre fut écrite en collaboration avec son frère, Jules de Goncourt. Les ouvrages des frères Goncourt appartiennent au courant du naturalisme. L’Académie Goncourt fut fondée en 1902 suivant les volontés de son testament, Elle décerne chaque année un prix au meilleur volume d’imagination en prose. (Les éphémérides d’Alcide et Wikipédia)

Livres audio gratuits

15 ou 16 juillet 1907 ?

16 juillet 1907 Décès de l’ancien préfet de la Seine Eugène Poubelle (1831-1907). Il avait mené une politique d’assainissement de la capitale en imposant aux Parisiens en 1884, le dépôt des ordures dans des boîtes spécialement prévues à cet effet. Elles finiront par prendre son nom. (Les éphémérides d’Alcide) 16 juillet 1907 Mort à Paris de l’ancien préfet de la Seine Eugène Poubelle. Il avait mené une politique d’assainissement de la capitale en imposant aux Parisiens en 1884, le dépôt des ordures dans des boîtes spécialement prévues à cet effet. Elles finiront par prendre son nom. On peut s’appeler Poubelle et en tirer quelque orgueil. Chroniques de la lettre de l’événement Né à Caen le 15 avril 1832 1931, Eugène-René Poubelle, juriste, administrateur et diplomate, devint préfet de la Seine en 1883. Ses actions pour améliorer l’hygiène de la ville de Paris ont conduit à l’utilisation de son nom pour désigner les réceptacles à ordures. Il est aussi à l’origine de la mise en service du tout-à-l’égout, ce qui reçut un bon accueil du public à la suite de la résurgence du choléra en 1892. Il est mort à Paris le 16 juillet 1907. L’Internaute histoire Compléments voir sur mon ancien blog au 7 mars 1884 et au 15 avril 1831 sur ce blog –

15 juillet 1907 Wikipédia et 16 juillet 1907 Wikipédia j’ai apporté la modification sur cet élément de Wikipédia car j’ai posé la question à la Bnf : En matière de dates de naissance, de mariage et de décès, les sources les plus fiables et la plus officielles sont les actes d’état civil. Pour la France, les registres de l’état civil sont conservés aux archives départementales et ont été largement numérisés et mises en ligne (en tout cas jusqu’aux années 1920). Cet acte de décès nous indique qu’Eugène Poubelle est décédé à Paris le 15 juillet 1907, à 8 heures du matin. C’est donc cette date qu’il faut considérer comme exacte.(lien) – Archives de Paris, acte de décès n°1598, années 1907 –
La confusion avec le 16 juillet vient probablement du fait que le décès a été déclaré à l’état civil ce jour là.

16 juillet 1935

16 juillet 1935 150 parcmètres entrent en fonction à Tulsa aux U.S.A. Ils sont l’œuvre de Carlton Magee (1872-1946), journaliste et fondateur de la première entreprise à construire des parcmètres. Ceux-ci n’arriveront à Paris qu’en 1975. Chroniques de la lettre de l’événement source image Wikipédia anglais

16 juillet 1936

Walker Evans (1903-1975)

16 juillet 1936, le photographe Walker Evans (1903-1975) a pris un congé de la Farm Security Administration (FSA) pour accepter une affectation d’été avec le magazine Fortune. Today in History – lien Wikipédia

16 juillet 1940 La guerre au jour le jour 

16 juillet 1941 La guerre au jour le jour Voici ce que j’extrais Importante réunion à Berlin entre Adolf Hitler, Hermann Goering, Martin Bormann et Alfred Rosenberg pour édifier la future structure doccupation de l’Union Soviétique.
Quatre commissariats du Reich sont créés et les provinces les plus riches seront directement annexées au Reich.
M. Rosenberg est nommé à la tête du nouveau ministère des territoires occupés à l’est, avec pour tâche d’organiser le pillage des territoires, au profit de l’Allemagne, ainsi que l’élimination des juifs et des communistes.
Heinrich Himmler est chargé de la police et de la sécurité.

16 juillet 1942 La guerre au jour le jour 

16 juillet 1942

Une des rares photographies de l’intérieur du vélodrome après la rafle. Femmes et enfants y sont parqués.

16 juillet 1942 Grande rafle du Vél’ d’Hiv’. En deux jours, dans la région parisienne, 12 884 arrestations sont opérées grâce à ce que les Allemands appellent le «fichier modèle» de la préfecture de police. Source les éphémérides d’Universalis 16 juillet et 17 juillet 1942 Le 16 juillet à l’aube, entre 4.000 et 7.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour arrêter 12.884 Juifs à Paris et les conduire au Vélodrome d’hiver avant d’être déportés vers les camps de concentration nazis. La rafle du « Vél’ d’hiv », organisée par la préfecture de police de Paris sans le concours de la police allemande, est devenue le symbole de la collaboration du régime de Vichy avec le IIIe Reich. Ce sont uniquement des agents de police français qui exécutèrent la tristement célèbre rafle du Vel d’Hiv. (Les éphémérides d’Alcide) Remarque : étrange de constater que ce fait n’est pas rapporté dans linternaute histoire mais il l’est au lendemain 17 juillet Si on lit La guerre au jour le jour on se rend compte que l’opération « vent printanier » est programmée sur trois jours (voir le billet présenté signé : DANNECKER, S.S. – Hauptsturmführer. d’où je tire cet extrait L’arrestation des Juifs apatrides à Paris sera opérée par la police française dans la période du 16 juillet au 18 juillet 1942. On peut s’attendre à ce qu’il reste environ 4 000 enfants juifs après les arrestations. Les personnes arrêtées n’ont le droit d’emporter qu’un minimum de choses (une couverture, un pull, une paire de chaussure et deux chemises) ainsi que quelque vivres. Comme rien n’a été préparé, les quelque 7000 personnes arrêtées et placés au vélodrome d’hiver devront survivre pendant cinq jours, sans nourriture et avec un seul point d’eau. La guerre au jour le jour

16 juillet 1943 La guerre au jour le jour

16 juillet 1945

Bulle de plasma de 266 mètres de diamètre formée par Gadget, lors de l’essai Trinity, après 0,025 seconde.

16 juillet 1945 La première explosion expérimentale d’une bombe atomique a lieu dans le Nouveau-Mexique (États-Unis). Cette explosion marque l’aboutissement du Manhattan Project, programme de réalisation de bombes atomiques à uranium 235 et à plutonium élaboré par les autorités américaines en 1943. Trois semaines plus tard, le 6 août, ce sera Hiroshima. (Les éphémérides d’Universalis) – Wikipédia 16 juillet 1945 Trinity la première explosion atomique a lieu à Alamogordo, près de Los Alamos, dans le désert américain du Nouveau-Mexique. Cet essai en grandeur nature précède de trois semaines le largage meurtrier et sans précédent d’une bombe atomique au-dessus de la ville japonaise d’Hiroshima (6 août 1945). Source 16 juillet 1945 L’expérience « Trinity », dans le désert du Nouveau-Mexique, à Alamogordo, voit exploser la première bombe atomique de l’histoire. La bombe n’est pas lâchée par avion mais disposée dans une tour. Celle-ci est rasée par l’explosion tandis que le sable alentour est vitrifié et qu’un champignon de 300 mètres de diamètre s’élève. Ce test marque l’aboutissement du projet Manhattan qui a permis de construire trois bombes nucléaires. Celle-ci, nommée « Gadget », était constituée de Plutonium, comme celle qui sera lancée sur Nagasaki. Par contre, la bombe qui explosera à Hiroshima est constituée d’Uranium 235. L’Internaute histoire 16 juillet 1945 La première bombe atomique, créée par Robert Oppenheimer et son équipe à Los Alamos, explose contre une tour dans le désert du Nouveau-Mexique. (extrait de Les éphémérides d’Alcide)

La première explosion atomique, par Winston Spencer Churchill Le 17 juillet 1945, des nouvelles à faire trembler le monde nous arrivèrent. Stimson vint me voir chez moi dans l’après-midi et déposa devant moi une feuille de papier portant ces mots : «Bébés heureusement nés.» À son air, je compris qu’il s’agissait de quelque chose d’extraordinaire. «Cela signifie, m’expliqua-t-il, que l’expérience dans le désert du Nouveau-Mexique a réussi. La bombe atomique est devenue une réalité.» Source pour lire la suite. Je m’étonne seulement du fait qu’il soit aussi ce jour là à Postdam

16 juillet 1949

16 juillet 1949 La loi no 49-956 sur les publications destinées à la jeunesse est une loi française visant à réguler la diffusion des livres et de la presse jeunesse. Lien sur la loi et sur Romans à lire et romans à proscrire de l’abbé Bethléem, guide de lecture destiné aux familles catholiques qui distingue les «bons» et les «mauvais» livres, maintes fois réédité pendant l’entre-deux-guerres, sera le principal inspirateur de la loi.

Interdits, censurés, critiqués, vilipendés… quels sont ces livres pour enfants qui, du début du XXe siècle à nos jours, ont suscité débats et polémiques ? En quoi cette histoire est-elle révélatrice d’une vision de l’enfance, d’une société face à ses tabous…? Jusqu’où peut aller la protection de l’enfance ? Où s’arrête la liberté d’expression ? Autant de questions que soulève l’exposition  «Ne les laissez pas lire !», en présentant quelque 120 publications ayant fait débat : elle invite à explorer l’histoire de la littérature pour enfants sous l’angle des controverses et de la censure, à l’occasion des 70 ans de la loi du 16 juillet 1949 qui encadre encore aujourd’hui le travail de toute l’édition pour la jeunesse.  L’exposition en détail   En complément de cette exposition présentée dans l’allée Julien Cain, le CNLJ vous propose de retrouver en salle I quelques exemples de censures ou de polémiques qui, en France ou à l’international, ont touché des publications destinées à la jeunesse, et qui n’ont pas pu trouver leur place dans l’exposition, notamment pour des questions liées aux droits d’auteur. Pour commencer, une série de fascicules de comics édités par le groupe Marvel, dont la version française a subi des retouches destinées à en atténuer la violence. Ensuite, certains parmi les livres des éditions Harlin Quist qui ont été au centre d’une forte polémique initiée par la pédiatre et psychanalyste Françoise Dolto, celle-ci estimant que les graphismes cauchemardesques proposés dans les publications de François Ruy-Vidal pouvaient avoir une incidence grave sur l’évolution du psychisme des enfants. complément On trouvera également dans la vitrine Écrits pour nuire, de Marie-Claude Monchaux, publié en 1985 par le syndicat étudiant de droite UNI dans le contexte d’une campagne de censure contre certaines maisons d’édition pour la jeunesse, et les bibliothèques qui mettent ces livres à disposition. L’autrice incite les parents et responsables à se méfier de ces livres pour enfants, qui propageraient  «la gangrène de la subversion». Enfin, pour élargir notre propos à l’international, on trouvera un exemple de modification d’une publication en vue de l’adapter aux exigences morales du pays de destination. Source voir aussi bibliographie sélective ne les laissez pas lire (lien pdf) Fiche iconographique (lien pdf) Communiqué de presse (lien pdf) Pour la pédiatre Françoise Dolto, la priorité était de « protéger » les enfants : « Écrite et choisie par les adultes, la littérature enfantine échappe au jugement de ses jeunes consommateurs. Ces derniers sont à la merci des ‘livres pour enfants’ présumés inoffensifs, voire éducatifs« . Pour la bibliothécaire Geneviève Patte, spécialiste de ces questions, « le danger est bien plus dans ce qui est faux, mièvre et ennuyeux que dans ce qui est trop fort dans sa vérité. Ne craignons pas trop vite de traumatiser les enfants« . Source Complément : À Hongkong, des livres en faveur de la démocratie disparaissent des bibliothèques – Le département des services culturels et de loisirs de la ville a déclaré que certains livres avaient été retirés car ils contrevenaient à la loi sur la sécurité nationale. Parmi les auteurs dont les titres ne sont plus disponibles figurent Joshua Wong, l’un des militants les plus célèbres, et Tanya Chan, une députée prodémocratie renommée. Des recherches sur le site Internet des bibliothèques font apparaître qu’au moins trois livres de M. Wong, de Mme Chan et de l’intellectuel Chin Wan ne sont plus disponibles pour le prêt dans les dizaines de points d’emprunt de la ville. Source Journal Le Monde du 5 juillet 2020

16 juillet 1950

L’équipe d’Uruguay posant avant le match en 1950

16 juillet 1950 Après douze ans d’absence, la Coupe du monde de football fait son retour au Brésil. Le pays tout entiers rêve alors du titre. La formule finale est unique cette année puisqu’elle se déroule sous la forme d’une poule. Le dernier match, qui oppose l’Uruguay au Brésil, a finalement la valeur d’une finale. En effet, les Brésiliens partent favoris puisqu’ils ont littéralement écrasé leurs adversaires : 7-1 face à la Suède et 6-1 face à l’Espagne. L’Uruguay a par contre fait match nul face aux Espagnols. Mais ce dernier bat le Brésil 2 à 1 et laisse le stade Maracanã dans un silence de mort. Abattus par cette défaite inattendue, les officiels brésiliens en oublient la cérémonie, si bien que c’est Jules Rimet en personne qui remet le trophée portant son nom au capitaine des Uruguayens. L’Internaute histoire voir aussi Les éphémérides d’Alcide

16 juillet 1950

16 juillet 1950 Inauguration d’un pont d’aluminium entre Arvida et Ville-Racine au Canada. Il est le seul au monde à être fabriqué avec ce matériau et est reconnu comme étant l’un des ouvrages d’art des plus remarquables du génie civil canadien. (source Les éphémérides d’Alcide)

16 juillet 1950

Source image

16 juillet 1950 Massacre de Tuman en Corée du Sud Wikipédia

Conseil de lecture d’un livre récent L’île des femmes de la mer de Lisa See lien des centaines de livres que j’ai lus voir le n° 2547

16 juillet 1951

16 juillet 1951 Léopold III, roi de Belgique, abdique. Son fils aîné le prince Baudoin prend la succession. (extrait de Les éphémérides d’Alcide)

16 juillet 1965

16 juillet 1965 Le général de Gaulle et le président italien Giuseppe Saragat inaugurent le tunnel long de 11,6 kilomètres qui relie la France à l’Italie. Après six années de travaux, une « brèche » large de 8,6 mètres permet de rejoindre la Vallée d’Aoste en dix minutes depuis la Haute-Savoie. Le tunnel du Mont-Blanc sera ouvert à la circulation dès le 19 juillet. L’Internaute histoire 16 juillet 1965 Inauguration du tunnel sous le Mont Blanc Le tunnel du Mont-Blanc est un tunnel routier qui relie Chamonix-Mont-Blanc en Haute-Savoie (France) à Courmayeur dans la Vallée d’Aoste (Italie). Lors de l’inauguration en 1965, c’était le plus long tunnel routier du monde. Wikipédia

16 juillet 1969

L’équipage d’Apollo 11 : Neil Armstrong, Michael Collins (qui demeurera à bord du module de commande) et Buzz Aldrin.

16 juillet 1969 La capsule spatiale Apollo 11 décolle de Cap Kennedy en Floride (Cap Canaveral) avec à son bord un équipage de trois astronautes : Neil Armstrong, Edwin Aldrin et Michael Collins. La mission a pour objectif de conduire les trois hommes à la surface de la lune. Le 21 juillet, Neil Armstrong sera le premier à réaliser le rêve de nombreux terriens en foulant le sol lunaire. L’Internaute histoire La mission Apollo 11 s’apprête à revivre sur le Web En 1961, le président John F. Kennedy prononce un discours devant le Congrès américain qui fixera les enjeux de la conquête spatiale pour les dix ans à venir : « Je crois que cette nation devrait se donner comme objectif de réussir, avant la fin de cette décennie, à poser un homme sur la Lune et à le ramener sain et sauf sur Terre. » Le commandant Armstrong, quittant la navette américaine Apollo 11, est le premier homme à poser le pied sur la Lune. Pour les 40 ans de cet événement, la conquête spatiale a rejoint une autre révolution marquante du XXe siècle : Internet. Le site wechoosethemoon.org (mais c’est devenu un site commercial), lancé par la John F. Kennedy Presidential Library and Museum, propose ainsi aux internautes de participer à une expérience interactive unique à partir du 16 juillet. Demain marquera le début de quatre jours de célébrations, pendant lesquels il sera possible de revivre, minute par minute, grâce aux outils du Web (notamment Twitter), les moments-clés de la mission Apollo 11 telle que l’ont vécue des millions d’Américains devant leur poste de télévision. D’autres nombreux documents sont à découvrir, telles les archives où l’on voit le président Kennedy, assassiné six ans avant qu’Armstrong ne pose le pied sur la Lune, montrer un profond intérêt pour le programme spatial qui allait devenir « un grand pas pour l’humanité ». (Source check-liste du journal Le Monde du 15 juillet 2009)

16 juillet 1974

16 juillet 1974 En France, le président Giscard d’Estaing choisit la journaliste Françoise Giroud (1916-2003), pour devenir la première secrétaire d’État à la Condition féminine. Cofondatrice du magazine « l’Express » avec Jean-Jacques Servan-Schreiber et directrice de la publication, elle est considérée comme l’une des meilleures journalistes de sa génération. L’Internaute histoireWikipédia 16 juillet 1974 La France se dote d’un secrétariat à la Condition féminine. Il est confié à Françoise Giroud. L’égalité homme femme est en progrès, mais elle ne sera pleinement satisfaisante qu’au jour où ce « ministère n’aura plus de raison d’être ». Chroniques de la lettre de l’événement

16 juillet 1979

Saddam Hussein

16 juillet 1979 Prise du pouvoir par Saddam Hussein en Irak. Saddam Hussein (1937-2006) remplace Hassan al-Bakr à la présidence de la République et devient l’homme fort du pays. Désormais, il cumule tous les postes clés du régime. Il est élu président de la République, secrétaire général du parti, président du C.C.R. et commandant en chef des armées. Sa mainmise sur l’État est suivie, dès le 28 juillet 1979, par une purge sanglante qui frappe jusqu’à ses plus anciens camarades politiques. Source les éphémérides d’Universalis 16 juillet 1979 En Irak, le président Hassan al-Bakr, vient de poser sa démission pour raison de santé. Saddam Hussein possède désormais la totalité des pouvoirs en occupant les fonctions les plus importantes du régime : président de la République, président du CCR, secrétaire général du parti et commandant en chef des armées. Dès la fin du mois de juillet, il sécurise son pouvoir en organisant une purge sanglante au sein de son entourage politique. (extraits de L’Internaute histoire)

16 juillet 1979

baleines

16 juillet 1979 135 baleines s’échouent sur la plage de Point au Gaul, Terre-Neuve sans raison manifeste. (Les éphémérides d’Alcide)

16 juillet 1981

16 juillet 1981 L’UNESCO consacre le site de Burgess Shale (situé dans le parc national Yoho, en Colombie-Britannique) comme un des sites du patrimoine mondial. Les fossiles de Burgess Shale ont plus que 500 millions d’années. On y a découvert environ 140 espèces d’invertébrés marins (Les éphémérides d’Alcide) Le bien de «Burgess Shale», précédemment inscrit sur la Liste du patrimoine mondial, fait partie des «Parcs des Rocheuses canadiennes». (lien site patrimoine de l’Unesco parc des rocheuses canadiennes

16 juillet 1985

16 juillet 1985 Décès de l’écrivain allemand Heinrich Böll (1917-1985) C’est un des plus grands auteurs allemands de la période de l’après-guerre. Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1972 pour sa poésie qui, par la synthèse de sa description clairvoyante des courants de son temps et la puissance créatrice et attentive, a contribué au renouveau de la littérature allemande. Ses romans, ses nouvelles, ses essais et ses déclarations publiques ont connu une répercussion importante dans le monde littéraire et dans la société de la République fédérale d’Allemagne d’après-guerre. Wikipédia

16 juillet 1988

16 juillet 1988 À Indianapolis, l’athlète américaine Florence Griffith-Joyner (1959-1998) améliore le record du monde du 100 mètres de près de trois dixièmes de seconde (10,49 s contre 10,76 s). La même année, à Séoul, elle deviendra championne olympique du 100 mètres en 10,54 s et du 200 mètres en 21,34 s (record du monde). Source les éphémérides d’Universalis – Wikipédia

16 juillet 1994

Les taches sombres indiquent les sites d’impact sur l’hémisphère sud de Jupiter

16 juillet 1994 Durant la période du 16 juillet au 22 juillet 1994, plus de 20 fragments de la comète Shoemaker 9, -Shoemaker-Levy 9, officiellement désignée D/1993 F2 et parfois abrégée en SL9- entrèrent en collision avec l’hémisphère sud de Jupiter, fournissant la première observation directe d’une collision de deux objets du système solaire. L’événement, qui constitue une première dans l’histoire de l’astronomie, a été entièrement suivi par les astronomes du monde entier et enregistré depuis l’espace grâce au télescope spatial Hubble ainsi que la sonde Galileo. (Les éphémérides d’Alcide) Wikipédia

16 juillet 1997

Dora Maar – muse de Picasso –

16 juillet 1997 Décès de Dora Maar pseudonyme d’Henriette Theodora Markovitch (1907-1997) photographe et artiste peintre française. Elle fut l’une des amantes et muses du peintre Pablo Picasso, rôle qui a longtemps occulté l’ensemble de son œuvre. Wikipédia – source image Picasso et Dora Maar Dora Maar fut le modèle et l’inspiratrice de l’œuvre de Picasso. Ce dialogue créatif du peintre et de la photographe constitue pour l’exposition un guide chronologique et thématique permettant de mettre en lumière tant les révolutions plastiques de l’art picassien que les grands événements ayant marqué ce tournant du siècle. (lien) où vous trouverez aussi une critique de l’exposition faite par Anne-Sophie Aguilar

Dora Maar à Mougins – lien podcast

Au moment où Dora Maar partage un été sur la Côte d’Azur avec Picasso, elle est déjà une artiste accomplie. S’ouvre une période d’intense collaboration entre les deux artistes. Avec la participation de Damarice Damao, attachée de conservation au Musée national d’art moderne. durée 12 min.

Dora Maar – Centre Pompidou

16 juillet 2001

16 juillet 2001 Le Belge Jacques Rogge a été élu à la présidence du Comité international olympique (CIO) à Moscou (59 voix) pour un mandat de huit ans. Il est le huitième en 107 ans d’histoire du CIO. L’une de ses ambitions est de revenir à des Jeux plus humains et moins coûteux. Il est élu lors de la 112e session du CIO succédant ainsi à l’espagnol Juan Antonio Samaranch en poste depuis 1980. (Les éphémérides d’Alcide) – Wikipédia

16 juillet 2001

16 juillet 2001 Le dessinateur du célèbre cow-boy Lucky Luke, Morris (1923-2001), de son vrai nom Maurice de Bévère décède à Bruxelles, à l’âge de 77 ans, d’une embolie soudaine. En 1987, il crée la série Rantanplan (le chien idiot de Lucky Luke). (Les éphémérides d’Alcide)

Plus d’informations pour Morris sur mon blog au 1er décembre 1923

16 juillet 2009

16 juillet 2009 Une fuite de pétrole brut s’est produite à la raffinerie Total de Gonfreville l’Orcher, près du Havre sur l’une des cuves de stockage. Elle s’est produite dans un bac de rétention qui peut contenir 57.000 m3 de pétrole. La cuve défectueuse a été vidée dans une autre cuve et le pétrole qui a fuit a été pompé. Une couche de mousse a été vaporisée sur la couche… (sources les mots ont un sens et France info)

16 juillet 2020

16 juillet 2020 On n’avait jamais observé le Soleil d’aussi près. Les images livrées par la sonde euro-américaine Solar Orbiter, jeudi 16 juillet, montrent des «feux de camp» bouillonnant tout près de la surface solaire, pouvant expliquer l’un des mystères de notre étoile. Ces phénomènes jusqu’ici inconnus pourraient en effet éclairer le fait qu’il fasse plus chaud dans la couronne solaire, à des millions de kilomètres, qu’à la surface même de notre astre – un écart qui défie les lois de la nature. Journal Le Monde

ce jour en astronomie (lien)

Today in Science (anglais)

Les éphémérides en art (anglais)

Dernière mise à jour 04.06.2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s