4 juillet

Journée internationale des coopératives (1er samedi de juillet) donc 2 juillet en 2022

Journée mondiale du naturisme (5 juin 2022 hémisphère nord et 4 décembre 2022 hémisphère sud)

4 juillet 1054

La nébuleuse du Crabe observée en optique par le télescope spatial Hubble

4 juillet 1054 Apparition d’une supernova. L’évènement est noté dans les recueils chinois et la poterie amérindienne. Pendant plusieurs mois, elle reste suffisamment lumineuse pour être visible en plein jour. Les vestiges de cette explosion sont encore visibles aujourd’hui : c’est la nébuleuse du Crabe. (Extrait de Les éphémérides d’Alcide) En 1054, des astronomes chinois et des autres ont vu une supernova, une étoile explosant violemment qui était visible à la lumière du jour pendant 23 jours et la nuit pendant près de 2 ans. On pense que la nébuleuse du Crabe dans la constellation du Taureau est le reste de cette supernova. Les peintures rupestres en Amérique du Nord suggèrent que les Indiens de l’Arizona et du Nouveau-Mexique l’ont vu. Il n’y a pas de trace européenne de l’événement. Source Today in Science – Wikipédia

4 juillet 1634

4 juillet 1634 Fondation de la ville de Trois-Rivières par Monsieur Laviolette. Décrit une première fois par l’explorateur Jacques Cartier en 1535, le site sera nommé «Trois-Rivières» par le capitaine Dupont-Gravé en 1599. C’est alors le lieu d’habitation de plusieurs tribus algonquines qui y font le commerce de peaux et de fourrures. En 1634, à la demande du chef des Montagnais Capitanal, Samuel de Champlain envoie Monsieur de Laviolette pour y fonder une habitation. Ce dernier y arrivera le 4 juillet. Trois-Rivières se développera autour de son comptoir de commerce et deviendra, au fil des siècles, le siège du gouvernement et une grande cité industrielle. L’identité de Laviolette reste sujette à caution car son prénom est inconnu et les chercheurs avancent plusieurs théories à ce propos. L’Internaute histoireTrois-Rivières tire son nom des trois chenaux que forme la rivière Saint-Maurice à son embouchure avec le Saint Laurent. La statue du buste de Laviolette, en face du bureau de poste de Trois-Rivières a été érigée en 1934, à l’occasion du tricentenaire de la ville. Source Les éphémérides d’Alcide – source image

4 juillet 1776

image

The Declaration of Independence, July 4, 1776 (1787-1820) peint par John Trumbull (1756-1843) Thirty-six of the original members of the original forty-seven members of the first Congress were painted from life, years after 1776. Trumbull spent a quarter of a century tracking down people and painting them from life. Source les éphémérides en art (lien

Barry Faulkner entre 1933 et 1936 a créé des scènes allégoriques (symboliques ou métaphoriques) illustrant l’écriture et l’adoption de la Déclaration d’indépendance et de la Constitution des États-Unis. Lien peintures murales

4 juillet 1776 : Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis sur multicollection

4 juillet 1776 Proclamation de la Déclaration d’indépendance américaine (lien texte de la déclaration en anglais et en français) qui sera acquise le 3 septembre 1783 par le traité de Versailles. Le texte, inspiré par Thomas Jefferson (lien white house) John Adams (lien white house) et Benjamin Franklin, (1) pose comme principes fondamentaux l’égalité juridique des individus, le droit à la liberté, la recherche du bonheur. C’est le 4 juillet qui est choisi comme fête nationale.

Le comité de la déclaration d’indépendance, représenté dans une gravure sur acier du XIXe siècle.

(1) Le comité de déclaration de l’indépendance : De gauche à droite, Benjamin Franklin, Thomas Jefferson, Robert R. Livingston, John Adams et Roger Sherman. Source ou ici plus précisément –

4 juillet 1776 Proclamation de la Déclaration d’indépendance américaine. Les 13 colonies américaines, réunies en congrès à Philadelphie, se déclarent indépendantes de l’Angleterre. Le texte, inspiré par Jefferson et Franklin, pose comme principes fondamentaux l’égalité juridique des individus, le droit à la liberté, la recherche du bonheur. Après une guerre longue, l’indépendance est enfin acquise le 3 septembre 1783, par le traité de Versailles, mais c’est le 4 juillet qui est choisi comme fête nationale. (chroniques de la lettre de l’événement)

Déclaration d’indépendance (archives nationales)

4 juillet 1776 Réunis à Philadelphie, les représentants des 13 colonies anglaises d’Amérique du Nord adoptent leur proclamation d’indépendance. Le texte écrit par Thomas Jefferson est voté par toutes les délégations présentes excepté celle de New York qui ne l’approuvera que quelques jours plus tard. Partout en Amérique, la statue du roi Georges III est renversée. Pourtant la guerre d’Indépendance commencée en 1775 est loin d’être terminée : deux-tiers des Nords-américains sont encore fidèles à la couronne d’Angleterre. Le conflit ne s’achèvera qu’avec la signature du Traité de Versailles le 3 septembre 1783. Les éphémérides d’Alcide dans les signets de Diane)

4 juillet 1776 – Jour de L’Independance day. Rédigée par Jefferson, Adams et Franklin l’Independance Day est adoptée par 12 colonies anglaises d’Amérique du Nord. La 13ème colonie, celle de New York, n’a pas pris part au vote car ses délégués n’y ont pas été autorisés par l’assemblée de leur État : elle se ralliera le 9. multicollection.fr Faulkner a créé des scènes allégoriques (symboliques ou métaphoriques) illustrant l’écriture et l’adoption de la Déclaration d’indépendance et de la Constitution des États-Unis.

4 juillet 1807

4 juillet 1807 Naissance à Nice de l’Italien Giuseppe Garibaldi (1807-1882). C’est le plus flamboyant des agitateurs du XIXe siècle. Il s’illustre d’abord en défendant l’indépendance de l’Uruguay à la tête de ses légionnaires, les «Chemises rouges». En 1848, il regagne l’Europe en ébullition et se met au service d’une éphémère république romaine. Au printemps 1860, il débarque avec un millier d’hommes en Sicile. C’est l’«expédition des Mille». Jouant d’audace, il remonte jusqu’à Naples et livre le sud de la péninsule italienne au roi du Piémont-Sardaigne qui peut se faire proclamer roi d’Italie. En 1867, il part à la conquête de la Ville éternelle où réside le pape sous protection française. Mais il est défait à Mentana… En 1871, l’unité italienne étant achevée, Garibaldi met son épée au service des républicains français et s’offre à Dijon une victoire sur les Prussiens. Herotode.net

4 juillet 1826

4 juillet 1826 Décès de deux présidents John Adams, (lien white house) 90 ans et décès de Thomas Jefferson, (lien white house) 83 ans (Source : Les éphémérides d’Alcide)

4 juillet 1826 Décès de John Adams (1735-1826) président USA. Considéré comme l’un des pères fondateurs des États-Unis, John Adams est né en 1735 et mort le 4 juillet 1826. Représentant du Congrès continental en Europe, il prit part à la Révolution américaine. Vice-président de George Washington, premier président des États-Unis de 1789 à 1797, il devint président en 1797. Il fut le premier à résider dans la Maison Blanche et mourut le même jour que son successeur et ami, Thomas Jefferson L’Internaute histoire

mon blog aux – 30 octobre 1735 – épouse Abigail Smith 25 octobre 1764 – premier à résider Maison Blanche 1er novembre 1800

4 juillet 1826

4 juillet 1826 Décès de Thomas Jefferson (1743-1826) président USA.

Né dans une famille de notables, Thomas Jefferson est le premier fils d’une famille de dix enfants. Il hérite à la mort de son père d’une énorme plantation, alors qu’il n’est âgé que de 14 ans. Grâce à une solide éducation qui lui confère une culture classique – il parle latin, grec ancien et français – il s’inscrit ensuite en droit à l’université et est admis au barreau en 1767, avant d’être élu à l’assemblée de Virginie en 1769. Mécontent de la tutelle que la Grande-Bretagne exerce sur les colons américains, il s’engage en politique en rejoignant le groupe contestataire de Patrick Henry et est remarqué pour ses talents d’orateur, qu’il nourrit de la pensée des Lumières. En 1776, il prend part au comité de rédaction de la Déclaration d’indépendance des États-Unis aux côtés notamment de Benjamin Franklin et de Robert Livingston et s’inspire des idées du philosophe John Locke. Élu à la chambre des délégués de l’État de Virginie, il se bat en faveur de la liberté de culte et veut réformer le système esclavagiste : la traite des noirs est abolie dans son État en 1778. De 1785 à 1789, il devient ambassadeur en France en vue de développer les relations commerciales entre les deux pays et est témoin des premiers épisodes de la Révolution française. Il est nommé en 1790 secrétaire d’État au sein du gouvernement de George Washington, avant de devenir lui-même président des États-Unis de 1801 à 1809. Eclairée et progressiste, la présidence de Thomas Jefferson est marquée par le rachat de la Louisiane à la France et l’expédition Lewis et Clark, qui initie la Conquête de l’Ouest. L’événement

mon blog au – 13 avril 1743

4 juillet 1828

4 juillet 1828 Construction d’un des premiers chemin de fer aux États-Unis. La compagnie The Baltimore and Ohio Railroad (B&O) commence la construction du chemin de fer du port de Baltimore jusque dans l’état de l’Ohio. La première section sera terminée le 24 mai 1830. Les éphémérides d’Alcide

4 juillet 1831

4 juillet 1831 Décès de James Monroe (1758-1831), (lien white house) 73 ans (cinquième président des États-Unis) (Source : Les éphémérides d’Alcide)Wikipédia

4 juillet 1831 Décès de James Monroe qui est le cinquième président des États-Unis, de 1817 à 1825. Il est élu pour deux mandats de 1817 à 1825. C’est un homme réputé pour son honnêteté qui prendra deux décisions qui se révèleront être d’une importance capitale dans l’histoire des États-Unis : le «compromis du Missouri» et la «doctrine Monroe» qui porte son nom. La première décision tente de régler le problème de la définition des États en tant qu’esclavagistes ou non et la seconde montre la volonté des États-Unis d’avoir une influence majeure sur leur continent et qui condamne toute intervention de l’Europe dans les affaires de l’Amérique, et la réciproque. Les éphémérides imagées d’Alcide dans les signets de Diane 4 juillet 1831 Mort de James Monroe qui fut président des États-Unis de 1817 à 1825. Né en 1758, il fut tout d’abord sénateur et ambassadeur en France, avant d’être élu président en 1817. Ses deux mandats furent marqués par deux décisions majeures : le « compromis du Missouri », traitant du problème des États (esclavagistes ou non) et la « doctrine Monroe », qui accentua l’influence des États-Unis sur leur continent. Il décéda le 4 juillet 1831, jour de la fête d’indépendance du pays. L’Internaute histoire

4 juillet 1837

Composition Bernadette Couturier en 2010 (lien image plus grande)

4 juillet 1837 Naissance du peintre Charles-Émile-Auguste Durand “Carolus-Duran” (1837-1917) et choix d’œuvres Baiser (1868) Carolus-Duran Marie-Anne Carolus-Duran, IV ans (1874) Carolus-Duran Nadezhda M. Polovtseva (1876) Carolus-Duran – lien Wikipédia

4 juillet 1848

François-René de Chateaubriand, peint par Girodet-Trioson début XIXe siècle

4 juillet 1848 Décès de François-René, vicomte de Chateaubriand (1768-1848) Wikipédia

Lien illustrations poésies

Lien recherche sur Canal Académie

BD – thème Romanciers et Monde littéraire – BD Chateaubriand, au nom de la prose

François René de Chateaubriand a vécu quatre-vingt ans de l’histoire de France, a traversé les régimes politiques, a voyagé sur tous les continents, et a réussi à allier à ces expériences le temps de la réflexion et de l’écriture. Ne pouvant faire un choix entre l’Église et la marine, il y renonce et fuit la Révolution française en gagnant l’Amérique. À son retour, le double deuil de sa mère et de sa sœur l’incite à écrire ‘Le génie du christianisme’. Chateaubriand décide alors de consacrer sa vie à la littérature et à la politique. Ainsi, il est nommé secrétaire d’ambassade par Napoléon Bonaparte. Mais il prend peu à peu des distances avec la vie politique et se remet à l’écriture. Ses écrits regroupent des œuvres de voyages, des essais sur le catholicisme, des récits, et ses mémoires, ‘Mémoires d’outre-tombe’ dans lesquelles il se révèle être le grand précurseur du romantisme français. L’événement

François-René de Chateaubriand dossier lumni

Liens livres et livres audio gratuits

Traduction

Exilé hors de Paris, en 1807, pour cause d’impertinence journalistique, Chateaubriand acheta à Châtenay-Malabry une grange qu’il transforma rapidement en manoir de style « gothique troubadour », l’agrémentant en particulier d’un spectaculaire escalier à double volée. Dans le parc de la Vallée-aux-Loups, il fit planter de nombreux arbres nord-américains et moyen-orientaux. « Cet étroit espace me parut propre à enfermer mes longues espérances », écrivit-il. Aujourd’hui, ses héritiers successifs ont rajouté des bâtiments, mais la façade est restée la même, et le lieu abrite un centre de documentation de plusieurs milliers de volumes. Ravagé par la tempête de 1999, le parc est en voie de replantation. Le domaine de Chateaubriand, parc de la Vallée-aux-Loups, 87, rue Chateaubriand 92290 Châtenay-Malabry, 01-55-52-13-00. Source Journal Le Monde

parution post mortem Mémoires d’outre-tombe 21 octobre 1848 avec lien sur les ouvrages

4 juillet 1865

4 juillet 1865 Lewis Carroll, écrivain et mathématicien britannique, (de son vrai nom Charles Lutwige Dodgson),  publie « Alice au Pays des merveilles » ‘Alice’s Adventures in Wonderland’. Le conte est inspiré de la rencontre entre l’auteur et Alice Liddell, une petite fille âgée de 10 ans, débordante d’imagination, lors d’un pique-nique près de la rivière Isis en Angleterre. Il a également écrit un deuxième volet : ‘Alice de l’autre côté du miroir’. (Sources chroniques de la lettre de l’événement et L’Internaute histoire)

voir Lewis Carroll (1832-1898) – 27 janvier 1832

4 juillet 1868

4 juillet 1868 Naissance de l’astronome américaine Henrietta Leavitt (1868-1921) Wikipédia

Henrietta Swan Leavitt naît à Lancaster, dans le Massachusetts (Etats-Unis) le 4 juillet 1868. Fille d’un membre du Congrès, elle suit des études au Oberlin College puis à la Society for collegiate instruction of women. Diplômée en 1892, elle est contrainte de rester chez elle quelques temps en raison d’une maladie qui la laissera partiellement sourde. Sans réelle formation théorique, c’est en amateur qu’elle commence à s’intéresser à l’astronomie. En 1895, elle rejoint ainsi l’observatoire de Harvard en tant que volontaire. Ses qualités et son esprit vif lui permettent de décrocher en 1902 un poste permanent au département de photométrie photographique, à la tête duquel elle sera rapidement nommée. Les travaux d’Henrietta Leavitt la conduisent à la découverte de plus de 2 400 étoiles variables (étoiles dont la luminosité varie régulièrement), soit près de la moitié de celles connues à son époque. Et c’est d’ailleurs l’étude de certaines de ces étoiles, les Céphéides, qui la mènent à sa contribution la plus importante à l’astronomie. En 1912, elle établit en effet une relation de corrélation entre la magnitude d’étoiles de type céphéide et la période de variation de leur luminosité. La découverte permettra à d’autres astronomes, parmi lesquels Edwin Hubble (lien info science), d’évaluer les distances dans l’espace au-delà de ce qu’il était possible de faire auparavant. Il suffit ainsi d’étudier les Céphéides d’une région pour estimer la distance moyenne de cette région. En poste à l’observatoire de Havard jusqu’à la fin de sa vie, Henrietta Leavitt meurt d’un cancer en décembre 1921. Source Biographie info science

Lien Le Monde Vidéo 14 minutes

Notre série documentaire vous explique comment l’astronome Henrietta Leavitt a permis de mesurer des distances de plusieurs millions d’années-lumière dans l’Univers. Par Donald Walther – Ses sources

4 juillet 1876

4 juillet 1876 La statue de la Liberté (très) partiellement dévoilée aux Américains – S’ouvre à Philadelphie (Pennsylvanie) «l’Exposition internationale du centenaire». Première exposition universelle à se tenir sur le sol américain, elle est censée commémorer les 100 ans de la déclaration d’indépendance des Etats-Unis, signée en ces mêmes lieux le 4 juillet 1776. En septembre, la torche de la statue de la Liberté (encore inachevée) y est ainsi montrée au public pour la première fois. Immense succès : on considère que près de 20 % de la population américaine de l’époque, soit près de 10 millions de personnes, ont visité la vaste foire de Fairmount Park. L’Internaute histoire Remarque cette exposition a eu lieu du 10 mai 1876 au 10 novembre 1876 Wikipédia

4 juillet 1885 À l’origine du vaccin : l’histoire de Pasteur et du petit Joseph. France culture 5 minutes

4 juillet 1900

4 juillet 1900 Naissance à Paris du poète français Robert Desnos (1900-1945) Source

Le fonds Desnos mis en ligne

Plus d’infos pour Robert Desnos voir mon blog au – 8 juin 1945

4 juillet 1910

4 juillet 1910 Le boxeur américain Jack Johnson (1878-1946) devient à 32 ans le premier noir à remporter un titre mondial. Il bat le blanc Jim Ferries à Reno dans le Nevada au bout de la quinzième reprise. La communauté noire américaine exulte et face à la victoire de Jack Johnson l’enthousiasme dégénère en affrontements violents raciaux qui secouent les villes américaines de Saint Louis, New York et Philadelphie. Le sport est encore une affirmation de suprématie raciale. Sources chroniques de la lettre de l’événement et L’Internaute histoireWikipédia – j’extrais ceci de cette autre source – Le poète noir William Waring Cuney publia un poème pour marquer ces évènements : My Lord, What a Morning. (autre source)

4 juillet 1931

4 juillet 1931 Naissance à Marseille de Jean-Baptiste Rossi, plus connu sous son nom de plume Sébastien Japrisot (1931-2003) Wikipédia

Jean-Baptiste Rossi grandit à Marseille et suit l’enseignement des Jésuites. Très tôt, il développe un goût prononcé pour l’écriture et écrit ‘Les Mal Partis’, son premier roman, à l’âge de dix-huit ans. Son bac en poche, il monte à Paris faire ses études à la Sorbonne et surtout tenter de faire publier son livre. C’est chose faite en 1950, et le livre obtient un joli succès chez Robert Laffont. Par la suite, il exerce divers métiers, comme traducteur ou publiciste. Il revient à la littérature en 1962, en publiant, sous l’anagramme de Sébastien Japrisot qui ne le quittera plus, ‘Compartiment tueurs’ et ‘Pièges pour Cendrillon’, tous deux adaptés au cinéma – ce qui deviendra une habitude. Conforté par ces succès, Japrisot alterne par la suite entre son métier d’écrivain et celui de scénariste. Il réalise ainsi le scénario d »Adieu l’ami’ en 1968 ou celui des ‘Enfants du Marais’ en 1998, tourne sa propre adaptation des ‘Mal Partis’ en 1975. D’un autre côté, des romans tels que ‘L’Eté meurtrier’ ou ‘Un long dimanche de fiançailles’ connaissent un succès international (États-Unis, Japon). L’événement

4 juillet 1934

4 juillet 1934 Décès de Marie Curie. Pierre et Marie Curie partagèrent le prix Nobel de physique en 1903 avec Henri Becquerel. Marie Curie obtint, en 1911, le prix Nobel de chimie. Elle reçut une vingtaine de distinctions honorifiques du plus haut niveau et fut nommée membre de nombreuses académies étrangères, docteur honoris causa des plus grandes universités, citoyen d’honneur de plusieurs villes. (Les éphémérides d’Universalis)

voir Marie Curie (1867-1934) – 7 novembre 1867

Source pour la composition de l’image

image extraite de Des physiciens d’hier à la physique d’aujourd’hui

4 juillet 1939 La guerre au jour le jour  

4 juillet 1940 La guerre au jour le jour 

4 juillet 1941 La guerre au jour le jour 

4 juillet 1942 La guerre au jour le jour 

4 juillet 1943

4 juillet 1943 La guerre au jour le jour voir opération citadelle – bataille de Koursk –

4 juillet 1943 Bataille de Koursk La plus grande bataille de blindés de l’histoire s’achève sur la défaite des Allemands. Après deux ans de combats et la défaite de Stalingrad, Hitler veut porter un coup fatal à l’armée rouge. Il envoie ainsi des milliers de blindés et des centaines d’avions à l’assaut de la poche de Koursk le 4 juillet. Mais les Soviétiques se sont préparés : la Wehrmacht prend pied dans un terrain miné et subit le feu des canons anti-char avant que les Soviétiques ne lancent une contre-offensive avec des soldats en renforts. Après cette défaite, l’avancée de l’armée rouge jusqu’à Berlin sera continue. L’Internaute histoire

4 juillet 1946

4 juillet 1946 Les Philippines accèdent à l’indépendance, se libérant de la tutelle américaine. Ce n’est qu’en 1898 que l’Espagne, qui s’était maintenue dans l’archipel trois siècles durant, avait dû céder la place aux Américains. (Les éphémérides d’Universalis) 4 juillet 1946 Après le retrait des troupes japonaises fin 1944, l’archipel des Philippines proclame son indépendance. Le pays avait déjà acquis sa souveraineté lorsque la guerre hispano-américaine de 1898 mis fin à la colonisation espagnole. Mais les États-Unis qui avaient refusé de reconnaître cette indépendance ont occupé le pays pendant 47 ans. Libérées de toute présence étrangère, les Philippines doivent maintenant se reconstruire après quatre années de guerre contre le Japon. 4 juillet 1946 Bien que bénéficiant d’une certaine autonomie depuis 1935 et la création du «Commonwealth des Philippines», le pays demeure néanmoins un État vassal des États-Unis depuis 1898. L’occupation japonaise de l’archipel dès 1941, puis sa reconquête par les Américains en 1945, accéléreront les velléités d’indépendance des Philippins. Ces derniers obtiendront satisfaction le 4 juillet 1946 avec la proclamation de l’indépendance de leur pays, qui met fin à près d’un demi-siècle de domination américaine. L’Internaute histoire voir aussi Les éphémérides imagées d’Alcide dans les signets de Diane

4 juillet 1954

4 juillet 1954 Alors qu’ils ont écrasé l’Allemagne 8-3 lors du match de poule, contraignant cette dernière au match de barrage, les Hongrois se présentent sur le terrain de la finale de la Coupe du monde avec l’étiquette de favori. Mais l’Allemagne n’est pas prête à subir le même sort une seconde fois et le match est plus accroché que prévu. A cinq minutes de la fin, les équipes sont à égalité, 2-2, lorsque Rahn marque pour l’Allemagne. Les Hongrois tentent de revenir par l’intermédiaire de Puskas mais les jeux sont faits. L’Allemagne tient sa revanche et sa coupe. L’Internaute histoire 4 juillet 1954 L’Allemagne remporte contre toute attente la Coupe du Monde de football : c’est le «miracle de Berne» qui rend sa grandeur et sa respectabilité à toute une nation. voir suite sur herotode.net

juillet 1963

4 juillet 1975

4 juillet 1975 Désormais, il n’est plus nécessaire de faire constater par un huissier l’adultère réel ou fictif. Le divorce par consentement mutuel est enfin admis. Les constatations de péché contre la morale et de délit ont disparu. La procédure s’en trouve simplifiée. (source chroniques de la lettre de l’événement)

4 juillet 1976

4 juillet 1976 Des commandos israéliens ont secouru 100 otages, pour la plupart des Israéliens ou des Juifs, détenus par des pirates de l’air pro-palestiniens à l’aéroport d’Entebbe en Ouganda. BBCNews pour plus de détails ou autre source

Lien sur ma page récapitulative problèmes environnementaux en Afrique

4 juillet 1982

4 juillet 1982 Schumacher agresse Battiston – L’Allemagne et l’équipe de Platini s’affrontent dans une demi-finale palpitante quand le Français Battiston se présente la balle au pied devant le gardien allemand Schumacher. Ce dernier ignore alors le ballon pour aller télescoper le Français de plein fouet. Agrémentant cette attaque d’un coup de coude en plein visage, Schumacher laisse Battiston à terre, inanimé. Tandis que celui-ci est envoyé en urgence à l’hôpital, le gardien ne reçoit même pas un avertissement, laissant aux français le sentiment d’une profonde injustice. Au-delà de ce triste événement le match sera captivant et verra dans les prolongations les Bleus mener 3-1 avant d’être rejoint au score. Finalement, l’Allemagne accédera à la finale après la première séance de tirs aux buts de l’histoire de la Coupe du monde. L’Internaute histoire

4 juillet 1987

4 juillet 1987 Klaus Barbie (1913-1991) ancien chef de la gestapo de Lyon accusé de tortures, d’exécutions, de déportations, notamment celle des enfants d’Izieu en 1944, est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité par la cour d’assises du Rhône. Son avocat, le très médiatique maître Vergès sera hué à la sortie du palais de Justice. Klaus Barbie décède à la prison de Lyon le 25 septembre 1991. (sources chroniques de la lettre de l’événement et L’Internaute histoire)

4 juillet 1994

4 juillet 1994 Au Rwanda, l’arrêt des massacres, marqué par la victoire militaire du FPR lors de la prise de Kigali le 4 juillet 1994, révèle un pays en état de désolation. Charnier à ciel ouvert, le pays doit répondre à un certain nombre de gageures sans précédents. Simultanément à la gestion de cette crise humanitaire, la société rwandaise doit mener à bien sa reconstruction civile et morale. Comment faire cohabiter les victimes et les bourreaux ? La première étape consiste à enterrer dignement les morts et à ériger des mémoriaux destiné à conserver et perpétuer leur souvenir. Source exposition au Mémorial de la Shoah de Drancy – Rwanda 1994 : le génocide des Tutsi (lien sur l’exposition)

4 juillet 1994 Le Front patriotique rwandais (FPR) composé de membres de l’ethnie Tutsi prend Kigali, la capitale du pays. Il cherche à mettre un terme au massacre de leur ethnie par les Hutus, un groupe ethnique rival. C’est la mort du président rwandais hutu dans un attentat aérien qui a déclenché le massacre. Un million de personnes sont tuées. À la Kalachnikov ou à la machette, l’intention de génocide est flagrante. Le pays bascule dans un flot de sang. (chroniques de la lettre de l’événement)

Lien sur ma page récapitulative problèmes environnementaux en Afrique

Complément voir mon blog au 6 avril 1994 où vous trouverez plusieurs liens exemple rapport Duclert et ce qui m’a permis de remettre à jour le lien canal académie.

4 juillet 1997

La sonde spatiale Mars Pathfinder assemblée avec le troisième étage de la fusée Delta II.

4 juillet 1997 Quinze ans après que la station Viking-1 a cessé d’émettre, la petite sonde américaine Mars Pathfinder se pose sur Mars ; celle-ci est constituée d’une station et d’un minivéhicule robotisé à six roues, Sojourner, qui, le 5 juillet, va commencer son périple sur le sol martien, autour de la station baptisée Carl Sagan Memorial Station. (Les éphémérides d’Universalis) lien Wikipédia

4 juillet 2005

4 juillet 2005 Comme prévu, l’impacteur de la sonde spatiale Deep Impact, lancée par la NASA en janvier, se détache et entre en collision avec la comète Tempel 1 à 37 000 km/h. Il provoque un immense cratère, laissant échapper un nuage de débris. La sonde Deep Impact a alors pour mission d’analyser les corps éjectés, la surface du cratère et les conséquences du choc, afin de mieux comprendre la composition interne des comètes. Au terme de cette étude, les scientifiques espèrent en apprendre davantage sur la formation du Système solaire. L’Internaute histoire – image lien NASA

Allons plus loin !
Lien sur la NASA ou sur le journal de l’astronomie de la cité des sciences

4 juillet 2006

4 juillet 2006 Après deux tentatives qui échouèrent à cause du mauvais temps, Discovery est lancée avec succès, jour de la Fête nationale américaine, avec sept astronautes à bord, vers la Station spatiale internationale (ISS) pour le deuxième vol d’une navette spatiale américaine depuis la désintégration de Columbia en 2003 ; la réussite de ce vol est jugée cruciale pour tester les modifications faites pour réduire les risques présentés par des morceaux de mousse isolante se détachant du réservoir externe dans les premières minutes de l’ascension. Ce problème est à l’origine de l’accident de Columbia et de la mort de ses sept membres d’équipage en février 2003. (Extrait Les éphémérides d’Alcide et Wikipédia)

4 juillet 2009

4 juillet 2009 Pyongyang condamné Hier, par le Conseil de sécurité de l’ONU, qui estime que les tirs de missiles nord-coréens, effectués samedi 4 juillet 2009 en mer du Japon, violent les résolutions de l’ONU. (source check-liste du journal Le Monde du 07.07.2009) La Corée du Nord a tiré jeudi dernier quatre missiles dont la portée a été estimée à 120 kilomètres. Samedi, jour de la fête nationale américaine, elle a tiré sept autres missiles d’une portée comprise entre 400 et 500 kilomètres, selon le ministère sud-coréen de la Défense. Extrait de AFP Le Monde du 07.07.2009

Remarque le 19 juin dans le devoir.com du Canada on soulevait cette inquiétude (lien

Complément – La liste diplomatique du 17 juillet 2009 indiquait un renforcement des sanctions à l’encontre de la Corée du Nord agréé au comité de sanctions 1718 du Conseil de sécurité des Nations unies. J’extrais ceci : « Ce renforcement était prévu par la résolution 1874, adoptée le 12 juin dernier en réaction au deuxième essai nucléaire nord-coréen qui avait chargé le comité d’adopter sous 30 jours des sanctions individuelles qui s’ajouteraient aux mesures déjà en place. Les membres du Conseil de sécurité se sont donc accordés pour sanctionner 5 organismes et 5 personnes impliqués dans les programmes nucléaire et balistique nord-coréens. Leurs avoirs financiers seront désormais gelés dans les 192 pays membres des Nations unies. Les 5 personnes concernées feront l’objet d’une interdiction de voyager qui les empêchera de sortir de Corée du Nord. La décision prise hier permet par ailleurs d’élargir la liste des matériels sensibles sous embargo qui ne pourront plus être importés par la Corée du Nord. Après les sanctions déjà mises en place en juin dernier par la résolution 1874, ces nouvelles désignations constituent un renforcement significatif des sanctions dont la Corée du Nord fait l’objet depuis 2006. Ces mesures constituent une réponse ferme de la communauté internationale à l’essai nucléaire et aux tirs balistiques et de missiles récents. »

4 juillet 2010

Rafael Nadal à Roland-Garros en 2017

4 juillet 2010  L’Espagnol Rafael Nadal a remporté dimanche, pour la deuxième fois de sa carrière, le tournoi de tennis de Wimbledon. Le numéro un mondial a battu en finale le Tchèque Tomas Berdych (6-3, 7-5, 6-4). Le Monde.fr Urgent – lien Wikipédia

Les éphémérides en art (anglais.)

ce jour en astronomie (lien)

Today in Science (anglais)

Dernière mise à jour 17.07.2022

.