Exposition « D’une guerre à l’autre 1919-1939 » préparer un questionnaire

Cette exposition réalisée en 1999 se déroule en 2019 dans plusieurs villes françaises. Pour ceux qui veulent voir comment se présente l’exposition (lien) Elle est prêtée gracieusement par l’ONACVG (lien document pour tous les départements français) Constituée de quarante panneaux, cette exposition dresse un véritable panorama des phases essentielles de la période de l’entre-deux guerres. Elle s’ouvre logiquement sur le bilan de la Première Guerre mondiale et se conclue sur la montée des périls et le déclenchement du Second Conflit mondial.

Elle rend compte des bouleversements politiques et sociaux qui agitent cette période transitoire : la nouvelle carte de l’Europe de l’après-guerre, l’émancipation des femmes, le pacifisme, la guerre d’Espagne et la montée des fascismes… L’exposition retrace aussi l’évolution de la société française depuis la reconstruction jusqu’au Front Populaire. Elle présente également le bouillonnement artistique et culturel des années «folles» et les progrès accomplis pendant deux décennies dans les domaines des sciences et des techniques.

D’une guerre à l’autre 1919 – 1939 Exposition avec 40 panneaux de 1,20 m sur 0,80 m

Cette exposition est décomposée en 8 thèmes. Étant conscients qu’exposer une masse aussi importante de documents est difficile, seuls les thèmes choisis peuvent être prêtés. Source

1. D’une guerre à l’autre 1919-1939 Affiche de présentation.
Affiches 2 à 6 (cinq affiches)
2. Au lendemain de la Grande Guerre «La paix ratée» page 4 de ce document la paix manquée
3. Le bilan humain «La génération massacrée» lien document voir aussi Exposition virtuelle La guerre de 14-18 Bnf – Bilan –12345Quel est le bilan humain de la guerre de 14-18 ? Quel est le premier génocide du siècle ?
4. Une paix fragile lien document – lien dossier pédagogique plus complément au 5 ou 6 janvier 1922 (lien à venir)Qui sont les 4 « grands » ? À quoi la conférence de Cannes aurait-elle pu servir ?
5. Le nouvel ordre européen lien document Quels sont les empires qui éclatent ?
6. La prédominance européenne en question lien document Quelles sont les puissances qui émergent ?
Affiches 7 à 11 (cinq affiches)
7.Une reconstruction difficile «La France panse ses plaies» lien sur le document
8. Les régions dévastées lien sur le document Citez des grandes villes totalement détruites En quelle année peut-on considérer la reconstruction comme achevée ?
Les régions dévastées Qu’est-il arrivé aux mines du Nord pendant la première guerre mondiale ?
9.L’aménagement des hauts lieux de Mémoire lien sur le document Citez des exemples de hauts lieux de Mémoire après la première guerre mondiale Quels sont les sens cachés des monuments aux morts ? Vidéo de 6 minute environ
Le mémorial de Thepval dédié aux combattants britanniques (lien vidéo muet de 2 min. 48) (1) Où a été construit ce mémorial ?
La Somme à ses enfants – Monuments aux morts de 1914-1918 (lien site)Combien de monuments aux morts ont été édifiés dans le pays (années 1920-1925) ?
Un livret pédagogique sur les monuments aux mortsavec un petit dictionnaire des symboles
10.L’action du ministère des pensions lien sur le document Comment se traduit la solidarité nationale envers les combattants et leur famille ? Citez un livre (prix Goncourt 2013) où deux rescapés des tranchées tirent profit des disparus !
11. Le retour de l’Alsace-Lorraine lien sur le document Comment la population d’Alsace-Lorraine est elle classée ? Que doivent faire les allemands ?
Affiches 12 à 17 (six affiches)
12. Une société traumatisée qui évolue difficilement
13. La mort toujours présente
14. L’importance du monde des anciens combattants Lien sur cette pageQu’est-il arrivé aux caporaux de Souain ?
15. Une France qui s’accroche à sa ruralité
16. La guerre n’a pas émancipé les femmes Pour savoir questionner sur ce sujet ceux qui habitent Montauban pourront assister à 18 h le vendredi 24 janvier 2020 à la conférence suivante : «Les femmes après la Grande Guerre : un retour au foyer ?» par Mathilde Bélaval – Archives départementales à l’Espace des Augustins, 2 rue des Augustins – Entrée libre (source)
17. La France, terre d’accueil Lien sur un dvd histoire et mémoire des immigrations que vous avez peut-être dans vos établissementsMusée national de l’histoire de l’immigration film qui retrace en quarante minutes deux siècles d’histoire de l’immigration en France. (activer adobe flash pour le voir)
Cette époque d’immigration doit être considérée en deux temps expliquez le pourquoi ? La partie concernée est au niveau 15 minutes à 21 minutes
Affiches 18 à 21 (quatre affiches)
18. L’air du temps «La vie quand même» p. 21 de ce documentLien document Que danse-t-on ? À quoi joue-t-on ?
19. Les arts et les sports p. 21 de ce documentLien document – Ravel et l’Europe de l’entre deux-guerres (lien) Quels sont les courants artistiques de ces années folles ?
20. Les sciences et les techniques Lien document À qui décerne t-on le prix Nobel de Chimie en 1935 ? Comment va-t-on lutter contre la tuberculose ?
21. L’Empire Lien document De quoi se compose l’Empire français ?Qui a écrit « L’Empire français » et l’omet délibérément de toutes ses bibliographies ?
Affiches 22 à 25 (quatre affiches)
22. La recherche de la sécurité collective «conciliation, arbitrage, paix» lien docSur quoi se fondent les espoirs ?
23. Une grande espérance : la Société des Nations (S.D.N.) 15 novembre 1920 Qui avait annoncé les « 14 points » ? Comment fait-on connaître cette nouvelle entité ? lien dossier pédagogique
24. «Se parler» lien doc Le climat de détente aboutit à quels accords ? Quel pacte met la guerre hors-la loi ?
25. Le pacifisme lien doc « La paix à tout prix » va malheureusement servir à quoi ?
Affiches 26 à 30 (cinq affiches)
26. La montée des périls voir III. La montée des totalitarismes… sur ce siteQue se passe-t-il en septembre 1931 ? (lien) voir Nazisme au fil des jours de 1919 à 1939
27. Fascismes et Totalitarismes p. 7 et 8 de ce document Sur le fascisme italien (lien document) Compléter le tableau p. 4
28. L’Allemagne nazie p. 7 et 8 de ce document Quel parti naît en Allemagne ?
29. Antisémitisme et racisme
30. La faillite de la sécurité collective
Affiches 31 à 35 (cinq affiches)
31. La France face aux crises p. 15 à 20 de ce document
32 Les crises françaises p. 19 de ce document et voir ce lien Quelles sont ces crises ?
33. Le Front populaire : la réponse française à la crise p. 19 – p. 20 – p. 23 de ce document et voir ce lien Qu’est ce qui permet à la France de sortir de la crise ? Que fait le Front populaire ?
34. La défense de la France 1er juillet 1940 car il est question de la ligne Maginot avec des liens intéressants et voir aussi ce lien Que construit-on ?
35. Le colonel de Gaulle voir ce lienQue publie-t-il en 1934 ?
Affiches 36 à 40 (cinq affiches)
36. La marche à la guerre «mourir pour Dantzig ?» Lien article du journal Le Monde lien sur ce document Qui signe cette formule « mourir pour Dantzig ? »
37. La guerre d’Espagne lien sur ce document En Espagne qui sort vainqueur du conflit ?
38. Les grandes manœuvres lien sur ce document
39. Munich ou l’illusion de la paix voir ce questionnaire page 3 question 3 (lien) et sur ce document Pourquoi Daladier au Bourget aurait dit ou murmuré « Ah, les cons ! » ?
40. La course aux alliances et la guerre 3 septembre 1939

(1) Sur l’un des principaux sites de la bataille de la Somme, offensive franco-britannique menée en 1916, un mémorial est érigé pour commémorer les soldats du Royaume-Uni et du Commonwealth disparus sans sépulture. Inauguré en 1932, en présence du futur Édouard VIII, ce Memorial to the Missing est le plus important monument britannique en France. 73 000 noms de soldats y sont recensés.

Document réalisé par Bernadette Couturier en novembre 2019 pour essayer de répondre aux besoins de documentalistes – tout complément bienvenu : adresse mail bernadette.couturier@sfr.fr

Une présentation différente

D’une guerre à l’autre 1919 – 1939 Exposition avec 40 panneaux de 1,20 m sur 0,80 m 1. D’une guerre à l’autre 1919-1939 2. Au lendemain de la Grande Guerre «La paix ratée» page 4 de ce document la paix manquée 3. Le bilan humain «La génération massacrée» Question – Quel est le bilan humain de la guerre de 14-18 ? – Quel est le premier génocide du siècle ? lien document voir aussi Exposition virtuelle La guerre de 14-18 Bnf – Bilan –12345

4. Une paix fragile – Qui sont les 4 « grands » ? lien document – À quoi la conférence de Cannes aurait-elle pu servir ? lien dossier pédagogique plus complément à trouver au 5 ou 6 janvier 1922 (lien à venir)

5. Le nouvel ordre européen – lien document Question – Quels sont les empires qui éclatent ? 6. La prédominance européenne en question – lien document Question – Quelles sont les puissances qui émergent ? 7. Une reconstruction difficile «La France panse ses plaies» 8. Les régions dévastées lien sur le document Questions – Citez des grandes villes totalement détruites – En quelle année peut-on considérer la reconstruction comme achevée ? – Qu’est-il arrivé aux mines du Nord pendant la première guerre mondiale ? 9. L’aménagement des hauts lieux de Mémoire – Citez des exemples de hauts lieux de Mémoire après la première guerre mondiale – lien sur le document – Le mémorial de Thepval dédié aux combattants britanniques (lien vidéo muet de 2 min. 48) (1) – Question – Où a été construit ce mémorial ? – Quels sont les sens cachés des monuments aux morts ? Vidéo de 6 minute environ – Question Combien de monuments aux morts ont été édifiés dans le pays (années 1920-1925) ? – La Somme à ses enfants – Monuments aux morts de 1914-1918 (lien site) – Un livret pédagogique sur les monuments aux morts avec un petit dictionnaire des symboles 10. L’action du ministère des pensionsQuestions – Comment se traduit la solidarité nationale envers les combattants et leur famille ? lien sur le document – Citez un livre (prix Goncourt 2013) où deux rescapés des tranchées tirent profit des disparus ! 11. Le retour de l’Alsace-LorraineQuestions – Comment la population d’Alsace-Lorraine est elle classée ? Que doivent faire les allemands ? – lien sur le document 12. Une société traumatisée qui évolue difficilement 13. La mort toujours présente 14. L’importance du monde des anciens combattants – Lien sur cette pageQuestion – Qu’est-il arrivé aux caporaux de Souain ? 15. Une France qui s’accroche à sa ruralité 16. La guerre n’a pas émancipé les femmes Pour savoir questionner sur ce sujet ceux qui habitent Montauban pourront assister à 18 h le vendredi 24 janvier 2020 à la conférence suivante : «Les femmes après la Grande Guerre : un retour au foyer ?» par Mathilde Bélaval – Archives départementales à l’Espace des Augustins, 2 rue des Augustins – Entrée libre (source) 17. La France, terre d’accueil – Lien sur un dvd histoire et mémoire des immigrations que vous avez peut-être dans vos établissements – Musée national de l’histoire de l’immigrationfilm qui retrace en quarante minutes deux siècles d’histoire de l’immigration en France. (activer adobe flash pour le voir) La partie concernée est au niveau 15 minutes à 21 minutes – Question Cette époque d’immigration doit être considérée en deux temps expliquez le pourquoi ?

18. L’air du temps «La vie quand même» p. 21 de ce documentLien document exemple que danse-t-on ? à quoi joue-t-on ? 19. Les arts et les sports p. 21 de ce documentLien document – Ravel et l’Europe de l’entre deux-guerres (lien) exemple de question : Quels sont les courants artistiques de ces années folles ? 20. Les sciences et les techniques Lien documentQuestions – À qui décerne t-on le prix Nobel de Chimie en 1935 ? – Comment va-t-on lutter contre la tuberculose ? 21. L’Empire Lien document Questions – De quoi se compose l’Empire français ? – Qui a écrit « L’Empire français » et l’omet délibérément de toutes ses bibliographies ?

22. la recherche de la sécurité collective «conciliation, arbitrage, paix» lien doc Question Sur quoi se fondent les espoirs ? 23. Une grande espérance : la Société des Nations (S.D.N.) 15 novembre 1920 Question Qui avait annoncé les « 14 points » ? lien dossier pédagogique Question Comment fait-on connaître cette nouvelle entité ? 24. «Se parler» lien doc Questions – Le climat de détente aboutit à quels accords ? – Quel pacte met la guerre hors-la loi ? 25. Le pacifisme lien doc Question – « La paix à tout prix » va malheureusement servir à quoi ? 26. La montée des périls – voir III. La montée des totalitarismes… sur ce site – Que se passe-t-il en septembre 1931 ? (lien) – voir Nazisme au fil des jours de 1919 à 1939 27. Fascismes et Totalitarismes p. 7 et 8 de ce document – Sur le fascisme italien (lien document) Compléter le tableau p. 4

28. L’Allemagne nazie p. 7 et 8 de ce document Question Quel parti naît en Allemagne ? 29. Antisémitisme et racisme 30. La faillite de la sécurité collective 31. La France face aux crises p. 15 à 20 de ce document 32. Les crises françaises p. 19 de ce document et voir ce lien Question Quelles sont ces crises ? 33. Le Front populaire : la réponse française à la crise p. 19 – p. 20 – p. 23 de ce document – voir ce lienQuestions – Qu’est ce qui permet à la France de sortir de la crise ? – Que fait le Front populaire ? 34. La défense de la France voir sur ce lien 1er juillet 1940 car il est question de la ligne Maginot avec des liens intéressants – voir ce lien Question – Que construit-on ? 35. Le colonel de Gaulle voir ce lien Question – Que publie-t-il en 1934 ? 36. La marche à la guerre «mourir pour Dantzig ?» Lien article du journal Le Monde et lien sur ce document Question : qui signe cette formule « mourir pour Dantzig ? » 37. La guerre d’Espagne et lien sur ce document Question En Espagne qui sort vainqueur du conflit ? 38. Les grandes manœuvres et lien sur ce document 39. Munich ou l’illusion de la paix voir ce questionnaire page 3 question 3 (lien) et sur ce document – Pourquoi Daladier au Bourget aurait dit ou murmuré « Ah, les cons ! » ? 40. La course aux alliances et la guerre 3 septembre 1939

(1) Sur l’un des principaux sites de la bataille de la Somme, offensive franco-britannique menée en 1916, un mémorial est érigé pour commémorer les soldats du Royaume-Uni et du Commonwealth disparus sans sépulture. Inauguré en 1932, en présence du futur Édouard VIII, ce Memorial to the Missing est le plus important monument britannique en France. 73 000 noms de soldats y sont recensés.

Dans Histoire et mémoire que je viens de découvrir au 28/11/2019 il devrait y avoir des éléments !

Complément : L’Architecture de l’entre-deux guerres en 1200 planches (Bibliothèque numérique de l’INHA) –lien sur la page

Des ouvrages et fictions pendant l’entre deux-guerres

livre que j’ai lu *

Ce que le jour doit à la nuit Arcady, Alexandre Algérie, années 1930. Younes a 9 ans lorsqu’il est confié à son oncle pharmacien à Oran. Rebaptisé Jonas, il grandit parmi les jeunes de Rio Salado dont il devient l’ami. Dans la bande, il y a Emilie, la fille dont tous sont amoureux. Entre Jonas et elle naîtra une grande histoire d’amour, qui sera bientôt troublée par les conflits qui agitent le pays. Source

*Jérôme Attal 37, étoiles filanteslien Babelio – Vie d’un artiste pendant l’entre deux guerres en France. Déambulation culturelle et romanesque dans les rues et les cafés de Montparnasse, un quartier qui, dans les années trente, était le centre névralgique de la vie intellectuelle et artistique à Paris. L’auteur met en scène deux personnalités en passe d’être reconnues : Giacometti et Sartre.

*Pierre AssoulinePaquebotlien image du livre – Première croisière du Georges Philippar et l’auteur nous décrit l’ambiance à bord. On se situe en 1932 ; il sera question de la montée du nazisme et de la mort d’Albert Londres. Gallimard 2022 – Février 1932. Jacques-Marie Bauer, libraire spécialisé en ouvrages de bibliophilie, s’embarque à Marseille sur le Georges Philippar, un paquebot flambant neuf en route vers le Japon. Nouant des liens avec les autres passagers — le commandant Pressagny et sa petite-fille, l’assureur Hercule Martin, le pianiste russe Sokolowski, ou encore la séduisante Anaïs Modet-Delacourt —, il demeure mystérieux sur le motif de son voyage. Lorsque entrent en scène des Allemands, des camps ennemis se forment au sein de cette petite société cosmopolite : l’ascension d’Hitler divise l’assemblée. Aux sombres rumeurs du monde fait écho, sur le bateau, une suite d’avaries techniques inquiétantes…
À travers l’histoire épique et dramatique de cette croisière pendant laquelle le grand reporter Albert Londres trouva la mort, c’est le naufrage de l’Europe que Pierre Assouline retrace en un tableau saisissant. babelio

Katrin Bacher – Alba Tyto – Tante Wussi – Histoire d’une famille entre deux guerres – Wussi essaie de trouver sa place entre l’Allemagne et l’Espagne, alors que les deux pays entrent dans des conflits meurtriers. Un récit familial à la portée historique certaine. Wussi est encore enfant lorsqu’elle et sa famille quittent Fribourg pour se rendre en Espagne, plus précisément sur l’île de Majorque. Ce choix surprenant a été fait par son père qui, en grand amateur de photographie, a découvert des paysages incroyables présentés lors d’une conférence. Une fois à Majorque, le père de Wussi va faire commerce de son amour pour la photo en proposant des cartes postales. En plus d’avoir une maison avec un studio de photographie, la famille de Wussi a également un clapier à lapins et un poulailler. Pour les enfants, avoir des animaux que l’on élève puis mangent est inédit. Alors que Wussi grandit et sa familiarise à la langue espagnole et avec les autres enfants, les tensions grandissent un peu partout en Europe. La situation va vite devenir difficile lorsqu’en 1936, 8000 miliciens débarquent sur Majorque… bdthèque

*Patrick Besson – Julius et Isaac – lien Babelio – En 1926, scénariste à Hollywood, Isaac a été un des fondateurs du Parti communiste. Au temps du maccarthysme, il est dénoncé par un ex-camarade, le metteur en scène Julius Bloch ; il passera plusieurs années en prison avant de découvrir, à sa libération, que sa fille Narcissa est amoureuse de Julius et veut l’épouser…

*Patrick BessonRetour parmi les hommes – Le jeune aristocrate homosexuel retourne au bercail après des années d’errance car il a été dévasté par la mort de son ami. Julliard 2011 – En 1916, à la mort d’Arthur, son jeune amant tué au combat, Vincent de l’Etoile, héros d’ En l’absence des hommes, s’est enfui. En Italie, d’abord, puis au Moyen Orient, en Egypte, au Soudan, en Abyssinie sur les traces de Rimbaud, en Syrie, au Liban ; errance de vagabond inconsolable, miséreux et rêveur ; puis c’est la traversée de l’Atlantique dans un bateau d’émigrants, l’Amérique, le New-York des années vingt. Après quelques années de dérive à traîner son deuil à travers le monde, Vincent retourne en France en 1923 ; c’est un peu comme s’il acceptait enfin la mort d’Arthur. Quand il retrouve sa ville natale, il ne reconnaît rien et peine à trouver sa place dans ce Paris des années folles. Son mentor, l’écrivain Marcel Proust, est mort lui aussi. Mais le hasard va le mettre en présence de Raymond Radiguet qui vient de publier Le diable au corps. C’est un très jeune homme, talentueux, brillant, charismatique qui séduit profondément Vincent. L’attrait est réciproque bien que Radiguet soit hétérosexuel. Avec cette énergie et cette joie de vivre qui est la sienne, l’écrivain en vogue, protégé de Cocteau, entraîne son nouvel ami dans les milieux intellectuels parisiens et les folles nuits de Montparnasse. Mais il existe une face sombre de Radiguet. Une fêlure chez ce garçon de vingt ans qui malgré sa gloire éclatante et brutale semble pressentir le sort tragique qui le guette et cette fièvre typhoïde qui va le tuer en décembre 1923. Déambulation hypnotique à travers le monde, qui convoque les fantômes de Kafka, Rimbaud, Nizan ou Dos Passos, voyage solitaire où le héros se perd et se dissout plus qu’il ne se reconstruit, où le déracinement demeure même une fois retrouvées ses racines, ce très beau livre à la fois grave et lumineux, est un chant d’amour déchirant à la gloire des êtres aimés à jamais disparus, un livre sur la douleur vécue comme exil intérieur. babelio

*William Boyd – Les vies multiples d’Amory Clay – lien Babelio – Son oncle lui offre un appareil photo ; elle en fera son métier. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la très jeune Amory Clay se voit offrir par son oncle Greville un appareil photo et quelques conseils rudimentaires pour s’en servir. Elle ignore alors que c’est le déclencheur d’une passion qui façonnera irrévocablement sa vie future. Un bref apprentissage dans un studio et des portraits de la bonne société laissent Amory sur sa faim. Sa quête de vie, d’amour et d’expression artistique l’emporte bientôt dans un parcours audacieux et trépidant, du Berlin interlope des années vingt au New York des années trente, de Londres secoué par les émeutes des Chemises noires à la France occupée et au théâtre des opérations militaires, où elle devient l’une des premières femmes photoreporters de guerre.

*Jacques Chauviré – Élisa – lien Babelio – Souvenirs d’enfance d’un orphelin de père dans la campagne française du département de l’Ain dans les années 20. Il y avait toujours beaucoup de femmes autour de moi à la maison : maman, grand-mère, Marguerite, une cousine âgée de mes grands-parents, surnommée « la Coucou ». Toutes, sauf grand-mère, m’étaient favorables. Et maintenant, en plus, il y avait Elisa que je ne quittais guère. Elle eut, un soir, comme je montais me coucher, la faiblesse de m’embrasser. Je ne fus qu’à peine étonné. Dans les jours qui suivirent il m’arriva d’aller quêter auprès d’elle mon baiser du soir. Au fil des jours cela me devint nécessaire. J’étais, me semblait-il, mieux qu’un compagnon.

*Jacques Chauviré – Les mouettes sur la Saône – lien Babelio – Vie d’une famille relativement aisée, en France, dans l’entre deux guerres. Ce récit est profondément marqué par un paysage d’eau : la Saône, les ruisseaux, les marais, les étangs et les eaux souterraines qui finiront par pourrir et détruire la maison familiale, quelque part entre Lyon et la Dombes. François, le narrateur, dont le père a été tué à la Grande Guerre, se lie dès sa jeune enfance avec un cousin « retardé », et atteint d’un diabète méconnu qui lui donne une soif inextinguible, d’autant plus frappante que l’eau est partout. A travers cette grande amitié, nous découvrons la vie des paysans dans les saisons, et aussi les figures familiales. Le temps est ponctué par les retrouvailles dans la maison qui se dégrade lentement. François et son cousin, si étrangement accordés dans leur enfance, n’avancent plus au même rythme. Ce livre fin et sensible, mélancolique, n’est pas seulement l’histoire d’une enfance et d’une étrange amitié. Toute une société y est peinte, sans qu’il y paraisse, un monde simple qui s’efface peu à peu, emporté par le temps comme la maison familiale est avinée par les eaux.

*Tracy Chevalier – La brodeuse de Winchester – lien Babelio – Violet Speedwell est l’une de ces millions de femmes anglaises restées célibataires depuis que la Première Guerre mondiale a décimé toute une génération de fiancés potentiels. Dans ce monde encore hostile aux femmes, Violet n’a d’autre choix que de s’affirmer. Son histoire s’inspire de celle de Louisa Pesel, la fondatrice du cercle des Brodeuses de la cathédrale de Winchester.

*Laurence Cosse – Nuit sur la neige – lien Babelio – Amitié en classe prépa et séjour de ski juste avant la guerre. Septembre 1935. Robin sort de l’adolescence. Il est né après la mort de son père, comme de nombreux enfants de sa génération, venus au monde pendant la Grande Guerre. La vie politique est alors particulièrement violente en France, tant sur le plan intérieur que dans l’ordre international. Mais, à dix-huit ans, qui n’accorde pas plus d’importance à ses tourments intimes qu’à l’actualité collective ? En la personne d’un de ses camarades de classe préparatoire, Robin découvre que l’amitié est un des noms de l’amour, autrement dit de l’inquiétude. Conrad est la séduction même et l’énigme incarnée. En avril 1936, alors que la tension politique est à son comble, tous les deux vont skier dans un vieux et pauvre village de Haute Tarentaise du nom de Val-d’Isère, dont quelques visionnaires imaginent qu’il pourrait devenir une grande station de ski alpin. Les six jours qu’ils y passent marqueront Robin à vie. Son existence entière va être éblouie par une jeune fille.

Créé en 1934 par le dessinateur André Daix (1901-1976), le comic strip français Les Aventures du professeur Nimbus, sans aucun texte, fut publié dans de nombreux quotidiens, en France comme dans le monde entier. Source Gallica

*Jeffery Deaver – Le rectificateur – lien Babelio – L’histoire se passe à Berlin en 1936 pendant les JO et l’on a un aperçu de la vie des Berlinois et de la propagande anti-juive. Ce livre de fiction de l’entre deux-guerres montre le réarmement de l’Allemagne et la naïveté des alliés avec une attitude ambiguë face à Hitler et au national-socialisme. Un complot est ourdi contre un tueur à gages américain pour faire croire aux autorités allemandes qu’un russe veux attenter à la vie d’un dignitaire allemand et qu’un américain le sauve. Le tueur à gages est plus malin que ceux qui le traquent mais au final il choisit de rester en Allemagne pour éliminer des nazis.

Berlin Alexanderplatz – Alfred Döblin – Franz Biberkopf sort de prison, où il purgeait une lourde peine pour avoir tué sa femme. Il est fermement décidé à mener désormais une vie honnête. Mais dès la rencontre avec Reinhold, souteneur et petite frappe sans scrupule, ce vœux pieux semble impossible à tenir. Mêlé à toutes sortes de trafics, Franz commence à en savoir trop sur Reinhold. Dès lors commence pour lui une lente et terrifiante descente aux enfers. Le roman d’Alfred Döblin, paru en 1929 à Berlin, est un monument unique de la littérature mondiale. Il capte les bruits de la ville, nous plonge dans la vie du petit peuple des prostituées et des malfrats, nous fait sentir les fracas d’une métropole qui happe ses habitants et broie ceux qui se perdent dans sa nuit. Nous sommes plongés dans les vertiges du Berlin des années 1920, tourbillon aussi fascinant qu’inquiétant. Babelio – voir aussi Wikipédia

*Lucas De Erri – Le jour avant le bonheur – lien Babelio – La vie d’un orphelin à Naples dans l’immédiat après-guerre. Nous sommes à Naples, dans l’immédiat après-guerre.
Un jeune orphelin, qui deviendra plus tard le narrateur de ce livre, vit sous la protection du concierge, don Gaetano. Ce dernier est un homme généreux et très attaché au bien-être du petit garçon, puis de l’adolescent. Il passe du temps avec lui, pour parler des années de guerre et de la libération de la ville par les Napolitains ou pour lui apprendre à jouer aux cartes. Il lui montre comment se rendre utile en effectuant de menus travaux et, d’une certaine façon, il l’initie à la sexualité en l’envoyant un soir chez une veuve habitant dans leur immeuble.
Mais don Gaetano possède un autre don : il lit dans les pensées des gens, et il sait par conséquent que son jeune protégé reste hanté par l’image d’une jeune fille entraperçue un jour derrière une vitre, par hasard, lors d’une partie de football dans la cour de l’immeuble. Quand la jeune fille revient des années plus tard, le narrateur aura plus que jamais besoin de l’aide de don Gaetano…

*David Foenkinos – Charlotte – lien Babelio – Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu’elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d’une œuvre picturale autobiographique d’une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : « C’est toute ma vie. » Portrait saisissant d’une femme exceptionnelle, évocation d’un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d’une quête. Celle d’un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

*Franck Dan et Vautrin Jean – Les aventures de Boro reporter photographes Fayard. Complices dans la vie, les romanciers Dan Franck et Jean Vautrin le sont devenus en littérature pour faire revivre ensemble la tradition du grand roman d’aventures où le rebondissement des situations, la multitude des personnages et le caractère passionné des héros font loi. Blèmia Borowicz, dit « Boro », est un jeune reporter photographe originaire de Hongrie. Il est de la race des Kertész et des Capa, venus comme lui chercher à Paris une terre d’asile et de liberté. Il a l’insolence de la bohème et l’élégance désinvolte d’un héros de Fitzgerald. Les déraisons de l’amour, les hasards de l’action et les fureurs de l’histoire le conduiront vers un destin exceptionnel. Avec sa canne et son Leica, il traversera l’Europe de 1930 pour voler au secours de sa cousine Maryika, jeune étoile montante du cinéma allemand dont il est éperdument amoureux. Celle-ci est prise dans la tourmente et les persécutions qui frappent les milieux intellectuels et artistiques d’une Allemagne bientôt engloutie par la montée du nazisme. Pour la sauver, et se sauver lui-même, Boro sera amené à enquêter sur l’univers trouble et inquiétant des sociétés secrètes qui, partout en Europe, notamment en France, fomentent le renversement de la République. Babelio – Wikipédia –

*Franck Dan et Vautrin Jean – Les aventures de Boro reporter photographes – Le temps des cerises – Deuxième volet des aventures de Boro, plongé au cœur de l’année 1936 dans la liesse du Front Populaire et dans le drame de la guerre civile espagnole. Dans ce deuxième volume, l’intrépide et donjuanesque Boro, en proie à des situations à la fois rocambolesques et dramatiques, traverse l’année 1936. Celle-ci est marquée, en France, par l’émergence du Front Populaire et, en Espagne, par le début de la guerre civile. Confronté à d’anciens adversaires dissimulés sous le masque de la Cagoule et des sociétés secrètes, aidé par des prolos au grands cœur séduits par cet aventurier généreux, Blémia Borowicz risquera sa vie pour combattre les tyrannies qui, cette année-là, pèsent dangereusement sur les libertés et finiront, mais il s’agit là d’une autre histoire, par les étouffer. L’époque est à l’engagement, Boro s’engage. Il a grandi. Babelio

*Franck Dan et Vautrin Jean – Les aventures de Boro reporter photographes – Les noces de Guernica – Revoici « Boro », son insolence et sa désinvolture de héros fitzgeraldien, dans le troisième volet de ses aventures. Nous sommes en 1937, alors que les républicains cèdent devant les troupes franquistes. La guerre d’Espagne a oublié le photographe-aventurier sur la paille humide d’un cachot, dans les couloirs des condamnés à mort, parmi les cris des suppliciés.
Mais pendant ce temps, dans le Paris du Front populaire, ses amis ne restent pas inactifs. Boro parviendra-t-il à s’évader de sa forteresse et à échapper à son gardien, l’impitoyable Von Riegenburg ? Sauvera-t-il Solana, sa compagne de cellule, farouche passionaria dont la beauté pourrait lui faire oublier la lointaine Maryika ? Babelio

*Franck Dan et Vautrin Jean – Les aventures de Boro reporter photographes – Mademoiselle Chat Rescapé des geôles de Franco et des alcôves de Londres, Berlin ou Paris, Boro a fait son chemin depuis ce jour de 1931, à Munich, où il vola l’image d’un petit personnage botté offrant des fleurs à une certaine Eva Braun.
1939. Hitler s’apprête à mettre l’Europe à feu et à sang. En Inde, notre incorrigible reporter photographe a rencontré une fausse princesse roumaine qui lui accorde toutes ses faveurs mais lui interdit d’utiliser sa machine à écrire de la marque inconnue «Enigma». «Y toucher, le prévient-elle, te condamnerait à mort.» En dérobant «Enigma», Boro ignore qu’il s’est emparé du plus sophistiqué des instruments de décodage du IIIe Reich. Désormais où qu’il aille, les nazis ne le lâcheront plus. Babelio

Catherine Ganz-MullerLe libraire de Cologne Cologne (Allemagne), 31 décembre 1933. Alexander Mendel est propriétaire d’une librairie depuis plus de 30 ans. De confession juive, il décide de s’exiler en France avec sa femme et sa fille et de confier sa librairie à Hans, jeune homme de 22 ans qui travaille avec lui depuis sept ans déjà. Lien Podcast France Inter durée 4 minutes

*Elizabeth Jane Howard – Étés anglais – lien Babelio – La vie d’une famille anglaise bourgeoise dans l’entre deux guerres.

Christopher IsherwoodAdieu à Berlin – Le narrateur d’Adieu à Berlin s’appelle Christopher Isherwood (« Herr Issyvoo »). Son histoire, dans ce roman dont la première édition remonte à 1939 ; évoque indirectement la tempête qui se prépare à Berlin, avant et juste après la prise du pouvoir par les nazis. Les événements sont vus à travers une série de personnages : Fräulein Schroeder, la logeuse de Chris, Sally Bowles, une épave de la haute société anglaise ; les Nowaks, une famille d’ouvriers qui travaille dur ; les Landavers, une riche famille juive qui possède des magasins et ne va pas tarder à être ruinée. La peinture de l’effet brutal des événements sur la vie quotidienne des êtres est une réussite totale. Certainement parce que l’approche d’Isherwodd est oblique, distancié, voire impressionniste. Adieu à Berlin est devenu à l’écran Cabaret, célèbre comédie musicale avec Lizza Minelli. Adieu à Berlin est un des rares romans à la fois mythique et populaire de la littérature anglaise. Babelio

*Anne Jacobs – Tempête sur la villa aux étoffes – Charleston 2022 – C’est le tome V de cette saga familiale mais je n’ai eu aucun mal à entrer dans l’histoire qui se déroule en 1935 essentiellement à Augsbourg où la montée du nazisme est très bien décrite. sur babelio – Alors que l’idéologie nazie se propage comme un feu de brousse dans un pays en marche vers la guerre, la famille Melzer doit une nouvelle fois se battre pour survivre. Le prospère atelier de couture de Marie risque de faire faillite quand des rumeurs sur son origine juive se répandent dans la ville. Tandis que la pression croissante du gouvernement et de ses amis qui lui conseillent de divorcer d’urgence, empêchent Paul de dormir. Face à la tempête qui n’épargnera personne, Marie doit prendre une décision qui bouleversera la vie de tous pour toujours… Une saga captivante au souffle romanesque puissant où petite et grande histoire se mêlent, digne de Downton Abbey. Anne Jacobs a écrit sous pseudonyme de nombreux romans historiques et sagas exotiques, mais c’est sa série La Villa aux étoffes qui la propulse au rang d’autrice best-seller, aussi bien en Allemagne qu’à l’international. Tempête sur la villa aux étoffes est le cinquième tome de cette saga qui a déjà conquis près de 3 millions de lecteurs. babelio

Dennis LehaneUn pays à l’aube – L’Amérique se remet difficilement des soubresauts de la Première Guerre mondiale.
De retour d’Europe, les soldats entendent retrouver leurs emplois, souvent occupés par des Noirs en leur absence. L’économie est ébranlée, le pays s’est endetté et l’inflation fait des ravages. La vie devient de plus en plus difficile pour les classes pauvres, en particulier dans les villes. C’est sur ce terreau que fleurissent les luttes syndicales, que prospèrent les groupes anarchistes et bolcheviques, et aussi les premiers mouvements de défense de la cause noire.
En septembre 1918, Luther Laurence, jeune ouvrier noir de l’Ohio, est amené par un étonnant concours de circonstances à disputer une partie de base-ball face à Babe Ruth, étoile montante de ce sport. Une expérience amère qu’il n’oubliera jamais. Au même moment, l’agent Danny Coughlin, issu d’une famille irlandaise et fils aîné d’un légendaire capitaine de la police de Boston, pratique la boxe avec talent.
Il est également chargé d’une mission spéciale par son parrain, le retors lieutenant McKenna, qui l’infiltre dans les milieux syndicaux et anarchistes pour repérer les « fauteurs de troubles » puis les expulser du territoire américain. À priori Luther et Danny n’ont rien en commun. Le destin va pourtant les réunir à Boston en 1919, l’année de tous les dangers. Tandis que Luther fuit son passé, Danny cherche désespérément le sens de sa vie présente, en rupture avec le clan familial.
Dans une ville marquée par une série de traumatismes, une ville où gronde la révolte, la grève des forces de police va mettre le feu aux poudres. Babelio

*Pierre LemaîtreAu revoir là-haut – Prix Goncourt 2013 – Lien Babelio – Sur les ruines du plus grand carnage du XX° siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec Ses morts… L’un est jugé car pour monter en gloire, il a tué des hommes… (lien dossier pédagogique film)

Voir dossier pédagogique film Au revoir là-haut

Armand Lunel (1892-1977) – Nicolo-Peccavi ou l’affaire Dreyfus à Carpentras – reçoit Le prix Renaudot (mon blog au 25 octobre 1653) qui fut attribué pour la première fois en 1926, nouvelle « Belle Époque » avant la crise des années trente, où la France goûtait les charmes du dernier gouvernement Poincaré et du Franc-Or. voir article de JH Coudy et Wikipédia

*Gilles Marchand – Le soldat désaccordé – Aux forges de vulcain 2022 – Une très belle histoire d’amour qu’un soldat manchot se charge de reconstituer pour essayer de retrouver le fils d’une femme aisée qui n’a jamais accepté que son Émile puisse aimer passionnément une servante. sur babelio – Paris, années 20, un ancien combattant est chargé de retrouver un soldat disparu en 1917. Arpentant les champs de bataille, interrogeant témoins et soldats, il va découvrir, au milieu de mille histoires plus incroyables les unes que les autres, la folle histoire d’amour que le jeune homme a vécue au milieu de l’Enfer. Alors que l’enquête progresse, la France se rapproche d’une nouvelle guerre et notre héros se jette à corps perdu dans cette mission désespérée, devenue sa seule source d’espoir dans un monde qui s’effondre. babelio

Ajouté page guerre 14-18

Bande dessinée Mikaël – Harlem 1 – Dargaud 2022 – Une plongée dans le Harlem des années 1930, sur fond de mafia, de loterie clandestine, de prohibition et de Grande dépression. La loterie est tenue d’une main de fer par Stéphanie St-Clair, une femme aussi forte qu’énigmatique, surnommée Queenie. D’origine martiniquaise, elle s’est fait un nom dans la criminalité locale et son « business » suscite bien des convoitises. Suite et fin dans le tome 2. AVIS : Comme pour ses précédents albums (« Giant » et « Bootblack »), le trait est virtuose, les décors urbains fascinants, époustouflants même, et le tout coloré admirablement. Mikaël a également une maitrise savante du clair-obscur. Il sait, d’une part, ne pas s’embarrasser de décors pour mettre en avant des personnages, comme éclairés de l’arrière par des ciels blancs, ou, d’autre part, aligner des avenues ou des immeubles débouchant sur des clartés surréelles qui magnifient les premiers plans. On le sent également hanté par les perspectives infinies, vertigineuses. Ses noirs sont profonds, pesant quand c’est nécessaire, appuyant lourdement les scènes inquiétantes, le tout consolidé par ces vides lumineux ou par ces hachures qui glissent le long des façades, l’ensemble baignant dans des sépias plus ou moins marron, plus ou moins rouge, plus ou moins verts quelquefois, étrangement, efficacement. (DQG) Source

La vie littéraire de l’entre deux-guerres

Figure mythique de ce métier, Adrienne Monnier (1892-1955), la «sainte patronne des libraires», comme la définit sa biographe Laure Murat va peut-être avoir une plaque à sa mémoire sur la façade du 7 rue de l’Odéon (6e arrondissement), à l’emplacement de son ancienne boutique. Le 7 rue de l’Odéon est devenu un salon de coiffure, et le souvenir de ce centre de la vie littéraire de l’entre deux ­guerres risque de s’effacer. Femme, homosexuelle, libraire d’exception : Adrienne Monnier correspond aux personnalités que la Mairie souhaite rendre plus visibles dans l’espace public. «Cette jeune fille qui ouvre sa maison à 23 ans a inventé la librairie moderne telle qu’on la connaît aujourd’hui, un siècle plus tard», résume Laure Murat. Car La Maison des amis des livres n’est pas seulement un magasin. Adrienne Monnier propose aussi des livres à emprunter. Elle organise sur place des concerts, des projections, des conférences et des rencontres avec des auteurs. On y croise Colette, Apollinaire, Aragon, Gide, Hemingway, Claudel, André Breton, Walter Benjamin… C’est à la fois «un petit magasin, une baraque foraine, un temple, un igloo, les coulisses d’un théâtre, un musée de cire et de rêves, un salon de lecture et parfois une librairie toute simple», décrit Jacques Prévert, autre habitué. Pour James Joyce, la libraire devient même éditrice : c’est elle qui publie pour la première fois en français Ulysse. Source larges extraits de l’article de Denis Cosnard journal Le Monde daté du 13 novembre p. 22

Adrienne Monnier lien sur Babelio avec podcast

Les Nuits de France Culture – Niveau 16 (après guerre 1919) – Niveau 20 aussi 1919 Joyce en 1931 – Souscription pour Joyce (Sylvia Beach) – le navire d’argent niveau 32 environ – durée 40 minutes les 4 émissions

*Auteur Véronique Olmi – titre Le gosse – Albin Michel 2022 Histoire d’un enfant parisien devenu orphelin. Malheureux pupille de l’État, c’est la musique et l’amitié qui vont le sauver. Indications sur babelio Joseph a sept ans. Il est né après la Première Guerre mondiale dans les quartiers pauvres de la Bastille, à Paris. Grandir entouré de l’amour de sa mère et de sa grand-mère, apprendre et découvrir sont les moteurs de toute sa vie. Mais son monde bascule le jour où sa mère disparaît et où il devient pupille de l’État, un État qui a mis en place tout un système de «protection» des enfants pauvres, dont les bonnes intentions n’ont d’égal que la cruauté.
De la prison pour enfants à la colonie pénitentiaire, la force de Joseph, les coups de dés du hasard, et la découverte de la musique lui permettront de traverser le pire. Dans une France portée par l’espoir du Front Populaire, peut-être retrouvera t-il sa vie et sa joie.
L’écriture intense de Véronique Olmi épouse le regard de ce gamin tendre et courageux confronté à la violence du monde adulte. Jamais, depuis Bakhita, la romancière n’avait trouvé une voix aussi puissante et juste pour raconter la renaissance d’un être à la vie. Un roman déchirant et révolté, un des plus beaux textes sur l’enfance à l’aube du siècle dernier. Babelio – lien image

*Arturo PerezReverte – Sabotage – Troisième volet d’une série commencée en 2016 autour du personnage de Lorenzo Falco, mercenaire sans scrupule à la solde des franquistes pendant la guerre d’Espagne (1936­-1939), Sabotage met en scène son sulfureux protagoniste face à une nouvelle mission : aller à Paris pour faire assassiner un homme de lettres français, Léo Bayard (double de Malraux), farouche partisan de la République espagnole, et saboter Guernica, le tableau que Pablo Picasso est en train d’achever pour l’Exposition universelle (1937). Ce roman épique, qui plonge dans l’effervescence de la capitale française, convainc moins par les péripéties d’un récit à la James Bond que par le tableau qu’il dresse, vivant et précis, de Paris, une ville chère à l’auteur. Artistes exilés, intellectuels rêvant d’un destin national, chanteurs de cabaret, personnages fictifs ou historiques composent cette fresque foisonnante d’un monde entre deux guerres qui se croyait encore à l’abri du désastre. Ariane Singer dans le journal Le Monde daté du 6 novembre 2020 p. 36

*Michel Quint – Veuve noire – lien Babelio – Un roman policier pour découvrir dans le Paris d’entre deux guerres les différentes possibilités d’arnaques ! Une jeune veuve de guerre qui espère subsister en devenant reporter, rencontre Edgar Prouville, soldat démobilisé après une blessure. Très vite, ils entament une liaison passionnée et Prouville, qui débute une carrière de courtier en peintures, entrepose chez Léonie, un stock de toiles d’artistes dont il espère voir monter la côte : Modigliani, Picasso… Mais il disparaît en laissant ses toiles. Aidée par Norbert Rameau, un photographe qui a été gazé au front, Léonie, résolue aussi à conquérir sa liberté de femme, va mener l’enquête à travers le Montparnasse de l’après-guerre. Une enquête qui la mènera à un quadruple meurtre commis au printemps 1917 sur le Chemin des Dames…

Salva Rubio – Ruben Del Rincon – Max – Les Années 20 – Les nouvelles aventures de Max Costa, un «spin-off» autour du personnage du roman «Le Tango de la vieille garde», écrit par célèbre romancier espagnol Arturo Pérez-Reverte. Dans les années 20, le beau Max travaille comme groom dans un palace barcelonais et arrondit ses fins de mois dans des dancings en se mettant à la «disposition» de riches clientes d’un certain âge. Mais il rêve d’une vie de luxe et de liberté, très loin d’une des villes les plus dangereuses d’Europe. Le chemin le plus court pour parvenir à ses fins est le crime… mais Max est-il prêt à en payer le prix ? bdthèque – 1 – Le Silence après le Tango et 2 – Fox-Trot sur une Tombe

*Jean-Christophe Rufin – Le collier rouge – lien Babelio – Il a décoré son chien, il devra être jugé militairement ! Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l’été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d’une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère.
Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d’eux, un chien, qui détient la clef du drame…
Plein de poésie et de vie, ce court récit, d’une fulgurante simplicité, est aussi un grand roman sur la fidélité. Être loyal à ses amis, se battre pour ceux qu’on aime, est une qualité que nous partageons avec les bêtes. Le propre de l’être humain n’est-il pas d’aller au-delà et de pouvoir aussi reconnaître le frère en celui qui vous combat ?

Joseph RothÀ Berlin – Joseph Roth fut le grand chantre de la culture d’Europe centrale, le poète qui célébra l’Empire austro-hongrois et sa culture cosmopolite, tolérante et vouée à disparaître. Issu d’une famille juive de Galicie orientale, région des confins de l’Empire, il fut un journaliste visionnaire et un romancier de génie. Quand Hitler prit le pouvoir en Allemagne, il dut quitter son pays et il mourut à Paris, dans la misère. En 1920, Roth, le correspondant allemand le plus réputé de son époque, arriva à Berlin. Ses articles influencèrent toute une génération d’écrivains, parmi lesquels Thomas Mann. Ces textes, traduits et réunis ici pour la première fois, se font l’écho des violents paroxysmes sociaux et poli tiques qui menaçaient sans cesse l’existence de cette fragile démocratie qu’était la République de Weimar. Roth s’aventura à Berlin jusqu’au cœur de la cité, ce que ne fit aucun autre écrivain allemand de son temps, tenant la chronique de la vie qu’y menaient ses habitants oubliés, les infirmes de guerre, les immigrants juifs, les criminels, la faune qui hantait les bains publics, sans compter tous les cadavres anonymes qui remplissaient les morgues, et dépeignant aussi les aspects plus fantaisistes de ma capitale, les jardins publics et l’industrie naissante du spectacle. Un des premiers à comprendre la menace nazie, Roth évoqua un paysage de banqueroute morale et de beauté débauchée, dressant au passage un remarquable portrait de la ville, à un moment critique de son histoire Roth saisit et résume à lui seul l’Europe de ces temps incertains qui précédèrent le grand effondrement d’un continent et l’annihilation d’une civilisation. Babelio

*Robert Sabatier – Olivier et ses amis – lien Babelio – Robert Sabatier nous conduit ici, une fois encore, dans le «village» montmartrois des années 30 où il a grandi. La gouaille et les couleurs du vieux Paris revivent dans ces pages.

*Lydie Salvayre – Pas pleurer – lien Babelio – Un livre émouvant pour faire partager ce que fut la douleur et l’horreur de ces années 1936 et 1937 durant la guerre civile espagnole. Deux voix entrelacées. Celle, révoltée, de Georges Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationalistes avec la bénédiction de l’Église catholique contre les «mauvais pauvres». Son pamphlet, Les Grands cimetières sous la lune, fera bientôt scandale. Celle, roborative, de Montse, mère de la narratrice et «mauvaise pauvre», qui, soixante-dix ans après les événements, a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours radieux de l’insurrection libertaire par laquelle s’ouvrit la guerre de 36 dans certaines régions d’Espagne, des jours que l’adolescente qu’elle était vécut dans la candeur et l’allégresse dans son village de Haute Catalogne.

Gilles Schlesser – Eric Puech – Rose de Paris – Dans le Paris des années 1920… Au cœur des années folles, Rose débarque de sa Bretagne natale pour être «fille du téléphone». Elle va bientôt faire la connaissance de Victor, ancienne petite frappe qui essaie de se racheter une conduite en devenant chauffeur de maître et en pratiquant la boxe. Parallèlement elle va faire la rencontre de toute une bande d’artistes à Montparnasse, parmi lesquels Hemingway… Mais le destin est cruel… bdthèque

*Rose Tremain – Sonate pour Gustav – lien Babelio – Deux garçons musiciens se lient d’amitié ; l’un est pauvre, l’autre aisé et juif. Juste avant que n’éclate la Seconde Guerre mondiale, dans un petit village suisse, deux jeunes garçons vont se lier d’amitié. Gustav, à l’enfance difficile, est orphelin de père. Celui-ci, un policier local a permis, malgré les ordres des autorités, à des réfugiés juifs d’entrer dans le pays. Selon Emilie, sa veuve, la crise cardiaque qui l’a emporté après la guerre, n’est pas étrangère à ce comportement. Elle reporte son amertume sur Gustav. Anton, lui, est un pianiste prodige, choyé par des parents juifs très aisés, qui ont pour lui une très grande ambition et veulent qu’il réussisse une carrière de concertiste. Gustav est invité par Anton et ses parents à les accompagner à Davos, ou ils vont nouer une amitié encore plus forte, au cours de longues promenades dans les bois qui vont sceller leurs solitudes. Si Anton expérimente de terribles tourments psychologiques à l’idée de se produire en public dans des concours musicaux, Gustav de son côté vit une existence de profond désarroi avec une mère qui a perdu son emploi et dont les expériences amoureuses sont sans lendemain.

*Eric Vuillard – L’ordre du jour – lien Babelio – Montée du fascisme en Allemagne. L’Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d’intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l’Anschluss. 

*Louisa Young – Ravages – lien Babelio – Ils se sont battus côte à côte dans les tranchées des Flandres quatre années durant, ils sont revenus en Angleterre, l’un totalement défiguré, l’autre sombrant dans l’alcool et se réfugiant dans un univers peuplé de fantômes, aussi dévasté psychologiquement que son camarade l’est physiquement…

L’Europe et les États-Unis dans l’entre-deux-guerres – dossier lumni

Divers

Architecture le parcours des années trente Boulogne-Billancourt

Le musée des années trente Boulogne-Billancourt

Marginales mais émancipées, les femmes au service des transatlantiques dans les années 1930 François Drémeaux, Université d’Angers Qui étaient ces femmes qui travaillaient comme personnel navigant sur les transatlantiques dans l’entre-deux-guerres ? Theconversation

Les régimes totalitaires dans l’entre deux-guerres

À travers des actualités contrôlées par l’Allemagne nazie, l’Italie fasciste et l’URSS de Staline, on montre comment se représentent les régimes totalitaires dans l’entre-deux-guerres. Voir le travail pédagogique proposé par Jean-Pierre Roux et Pierre Papet Enseignants de l’Académie de Rennes et de Grenoble.

Après la première guerre mondiale, censée être la « der des der », la volonté d’oublier les atrocités des combats et d’aborder le futur avec entrain prédominait. L’élite parisienne développait des spectacles et diverses activités de détente qui visaient essentiellement à provoquer la « bourgeoisie conservatrice ». La séquence filmée est un exemple de ce qui se produisait pendant cette période appelée « les années folles ». (lien travail pédagogique)

film une vie secrète guerre civile espagnole

Le film La trinchera infinita est un film sur la Guerre civile espagnole et sur la période
de l’après-guerre et de la dictature franquiste. Il couvre une longue période de 33 ans
qui va des débuts de la guerre fratricide, en 1936, jusqu’à 1969, date de la première
loi d’’amnistie promulguée par le gouvernement franquiste. Il se déroule donc sur la
quasi-totalité des années de dictature qui ne se terminera qu’en 1975, à la mort de
Franco. Lien dossier pédagogique sur le film

Le front populaire – vidéo lumni – la grande explication

Danses nouvelles et spectacles provocateurs des Années folles vidéo 1 minute 18

Organisé chaque année par les artistes, sculpteurs et peintres de Montparnasse au profit de leurs caisses de bienfaisance, le « bal de la Horde » permet au public de danser au rythme de nouvelles danses et de côtoyer acteurs et actrices du music-hall.

Les revues de mode des années 20 et 30

La présentation des revues de mode évolue de manière radicale au début du 20e siècle et, à l’instar des revues d’art, elles sont à l’origine de nombreuses innovations esthétiques. Les dessins s’épurent et se modernisent, et on peut y voir les premières séries photographiées de mode. La revue de mode est aussi là pour « diffuser la mode à la française« . (blog Gallica)

Toutes folles de chapeau ! Les chapeaux dans Vogue pendant les Années folles (1920-1930) blog Gallica

La lingerie dans Vogue (1920-1940) : évolution des dessous d’une époque blog Gallica

La Gloire et le Deuil. Du souvenir du soldat à la mémoire du combattant, 1919-1939, une exposition virtuelle du Service historique de la Défense – source

L’armistice de 1918 ne marque pas la fin de la Grande Guerre : cette dernière trouve une prolongation individuelle et collective tout au long de l’entre-deux guerre, au travers de la gloire qui inonde le pays victorieux, mais aussi du deuil qui marque profondément la société française et le territoire. Indissociables de la période, gloire et deuil se répondent, dans un dialogue des mémoires qui dessine celle de la Grande Guerre. Comment les concilier et faire de cette dualité ambivalente, d’une ampleur inédite, un moyen de «sortir de la guerre» ? C’est ce que cette exposition, – lien vidéo de présentation 5 minutes – accessible sur le site web du Service historique de la Défense, interroge.  Pour plus d’informations, consulter la page dédiée sur le site du SHD

Paris et les années folles – vidéo lumni 3 minutes

Nice des années folles – exposition en 2017 –

Les années folles : extrême droite contre surréalistes – vidéo lumni 4 minutes

La fin des années folles et le krach boursier de 1929 – vidéo lumni 2 minutes

La crise de l’horlogerie à Besançon dans les années 30 blog Gallica

Marthe Hanau, la banquière des Années folles blog Gallica

Cinq siècles d’histoire de la presse Bnf

Voir diaporama image 10/17 Entre deux guerres une crise du lectorat – avec image La grève chez Hachette et Les grévistes dorment sur des piles de journaux non distribués. lien sur la page

Podcasts

C’est dans son appartement, à Clamart, où se retrouvait l’intelligentsia noire des années 1920 et 1930, qu’ont été posées les bases du concept de négritude. Pourtant, la vie de cette Martiniquaise engagée a longtemps été oubliée. Dans ce podcast, Benoît Hopquin, journaliste à «M le magazine du Monde», retrace son histoire. écouter le Podcast

Paulette Nardal pionnière oubliée de la cause noire durée 22 min.

Document réalisé par Bernadette Couturier en novembre 2019 pour essayer de répondre aux besoins de documentalistes – tout complément bienvenu : adresse mail bernadette.couturier@sfr.fr

Dernière mise à jour le 10.11.2022